Photo de couverture

Tuxedo – Portrait & Debut EP

Avis aux amateurs de pépites funky fonky fresh, cette chronique est sur le point de vous faire découvrir, si vous ne le connaissez pas déja, le duo Tuxedo, certainement l’un des meilleurs groupe du moment en la matière, qui s’apprête à sortir son premier EP, Tuxedo, sur Stones Throw records, le 3 Mars prochain. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, ils passeront par Paris ce mercredi 25 Février au Café A pour un set live résolument classy !

Mais qui se cache véritablement derrière ce duo bourré de talent ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on presse PLAY sur une des dernières prods en date « Number One ».

Composé de Mayer Hawthorne et de Jake One, Tuxedo renoue avec les sons vintage de l’époque de nos parents,  mais avec une esthétique beaucoup plus contemporaine. Exit les coupes afro et les pates def, ici on est bel et bien dans du funk, mais du funk classe. Tuxedo signifiant d’ailleurs smoking en anglais…

Un petit retour en arrière s’impose, afin de vous présenter comme il se doit chacun d’entre eux. D’un côté on a Mayer Hawthrone, ou plutôt Andrew Cohen de son vrai nom, bien connu pour ses prod’ R n B’ , mais également et surtout pour un mémorable premier EP, sorti en 2009 et intitulé A strange Arrangement. Une véritable balade retro-soul pour lovers inconditionnels qui nous avait complètement transporté à l’époque, tant on était à des années lumières de ce que l’habitude nous avait fait écouter.  Qualitativement, cet album n’avait rien à envier aux super productions de l’âge d’or des 60’s, 70’s, de la Motown, Stax et  compagnie. On se souvient par exemple d’un des titres phares : « Just Ain’t Gonna Work out ! », véritable merveille, qu’on se remet, juste pour le kiff :

Fallait-il être aveugle pour ne pas voir que ce jeune garçon était un malin génie, capable de se produire lui même de A à Z . Son album, il l’a composé tout seul. De l’écriture, à l’arrangement sonore, jouant quasiment de tous les instruments présents, enregistrant également l’intégralité des voix (même les choeurs) et tout ça, solo dans sa chambre ! Sa petite voix fluette, comme il la caractérise lui même, lui donne une authenticité et un charme qui n’a rien à envier aux plus grands chanteurs de sa catégorie – On citera volontiers Sharon Jones, Lee Fields, ou encore Amy Winehouse.

De l’autre côté, on a Jake One, de son vrai nom Jacob Dutton. Un jeune producteur de hip hop  américain, basé à Seattle et faisant partie de la team de producteur de G-unit. Il a, entre autre, collaboré avec des artistes tels que Brother Ali, Young Buck, De La Soul, M.O.P., Freeway, DOOM, Slug… Bref, le mec dispose d’un sacré CV lui aussi !

Il était évident que la confrontation de ces deux talents allait forcement faire des étincelles. Un simple échange de mixtape en 2006 entre les deux artistes, et hop Tuxedo était né. 6 ans plus tard, soit entre 2013 et l’année dernière, sortaient enfin « Do it », « Get U Home » et « So Good ». Du miel pour les oreilles…

L’EP, produit et arrangé par le disco dada John Morales dans son studio de Plainfield au New Jersey est une petite merveille. Le transfert d’énergie entre la culture hip hop west coast de Jake, habitué à créer des beats à 95 bpm, mélangés aux harmonies soul d’Hawthorne, se fait parfaitement. On sent les deux compères complices. Mayer garde d’ailleurs un souvenir inoubliable de cette collaboration avec John, présentant la performance de son ami dans une interview comme « envolée sur fond de spaghettis bolo ». Blam, punchline !

Le revival funk étant totalement d’actualité, à voir les productions de Daft Punk et autres Mark Ronson plus récemment, on est en droit de penser que ce groupe a encore de beaux jours devant lui. A la fois accessibles au plus grand nombre et d’un grande qualité générale, les chansons de Tuxedo pourront plaire aux puristes comme aux simples curieux. On pense à The Whispers, Shalamar, Chic, pour ne citer qu’eux, peut être à cause de ce petit côté androgyne dans la voix de Mayer, mais les influences du duo sont en réalité bien plus large que cela. En atteste la track « Do it » et son petit clip, à la croisée des temps…

Comme évoqué précédemment, le duo est actuellement en tournée européenne et ils seront à Paris, ce Mercredi, dans l’ancien couvent des Récollets au Café A.

L’entrée est libre avant 19h et vous coûtera 5 euros après 19h. Ah, et si vous venez en smoking, l’entrée est gratuite ! Alors n’hésitez pas à aller honorer ces deux artistes comme il se doit et sortez vos plus beaux noeuds pap’. Ce n’est pas tous les jours que Paris a l’occasion de danser sur du bon Funk !

EVENT FACEBOOK

Histoire de vous chauffer à y aller et d’annoncer la couleur de ce qui vous attend, on se quitte avec un dj set du duo, c’était à Berlin il y a deux jours.  Enjoy ! It’s So Good !

Tout ça, c’est évidemment en attendant leur premier album complet, dont la date est fixée au 3 mars prochain. Retrouvez d’ailleurs toutes les infos à ce sujet, ici.

Cheers !

Équipe Lexoo | 11
Lexoo
Mama Donna ou la daronne de la bande, rédactrice mais aussi responsable des partenariats et des événements du limonadier. J'aime la Disco funk, la Black music et la House music. Pour vous donner une idée, mes plus grandes claques musicales : Gerd Janson au Pano, MCDE au Weather, Jamie XX au Pitchfork, KOKOKO au Dekmantel, Roy Ayers à New York et Aretha Franklin au Ravinia Festival à Chicago...Et beaucoup d'autres en fait ! Mon Cocktail Préféré : Un Gin tonic, simple et efficace comme moi !

ÇA PEUT VOUS PLAIRE