Photo de couverture

The 1978ers – People of Today LP

Le label Mello Music Group est une véritable référence en matière de hip hop indépendant. Oddisee, Apollo Brown, Diamond District, autant de noms prestigieux qui composent ce label, dont vous avez sûrement du entendre parler si vous vous intéressez de près au sujet et/ou que vous suivez le limo depuis un moment…

Pas étonnant alors qu’on ait foncé presque les yeux fermés sur leur dernière sortie, d’autant plus qu’il s’agissait d’un groupe que l’on ne connaissait pas : The 1978ers.

C’est le tout premier album de ce duo, composé de yU (le rappeur) et Slimkat (le beatmaker), pourtant, les deux compères n’en sont pas à leur première collaboration. yU, membre des Diamond District, avait en effet sorti une track en collaboration avec son compère, il y a 4 ans de ça, sur le titre « Fine », en écoute ci-dessous. A noter que cette track avait été reprise par Subskrpt dans une version plus house (mythique et ré-écoutable en suivant ce lien)

L’album People of Today se compose quant à lui de 18 chansons – plutôt massif en terme de contenu – et  s’oppose à la pop culture et au virage électronique du hip hop moderne. En effet, sa constitution 100% old school, principalement composée de samples, d’instrus vintage et de kicks secs made in mpc, marquent le ton, mais l’ensemble n’en reste pas moins accessible. Les anglophones auront également de quoi se garnir les babines car, oui, les textes aussi sont chiadés. yU est ce qu’on pourrait appeler dans le jargon : « a true lyricist » et le prouve à chacune des chansons. People of Today, c’est une ode aux gens, au partage, aux aspirations spirituelles et aux choix auxquels nous sommes tous confrontés.  The 1978ers s’adresse à son public, à tous ces inconnus qui marquent le quotidien  : « We are people of today », bordel ! Première phrase de l’album.

En ce qui concerne la musique, ce qui frappe le plus, c’est la variété des univers dans lesquels The 1978ers nous emmènent. « Sacreligious », vous plongera par exemple en pleine séance de Gospell; les vocales chamaniques de « Trayin’ Then Yall Say » vous emmèneront en pèlerinage dans le désert; et pour finir « Gentlest Ones » réveillera le mauvais garçon qui sommeille en vous (comme son nom ne l’indique pas^^). Il s’agit là d’une liste non exhaustive de tous les petits plaisirs auditifs auxquels vous serez confronter à l’écoute de ce petit bijou et on a pas envie de vous spoiler…

L’un des deux protagoniste, résume l’album ainsi :

« This album is something for those exhausted with the shuck and jive of pop culture, who believe in the purification rituals offered by hard snares, funky drum kicks, soul-coughing bass, and deeply rooted vibrations”

Beau résumé, non ? On vous laisse donc décrasser tranquillement tout ça, car c’est du bon. On vous informe également comme d’habitude, que si vous voulez investir et vous procurer l’album légalement, il vous suffit de vous rendre sur bandcamp (yeees !) ou i tunes (beuurk !). Bref, vous connaissez la manip maintenant, non ? Alors à la vôtre !

Équipe FuFu | 2
FuFu
Papa du limo, cela fait maintenant 5 ans que je partage avec vous mes découvertes musicales. Fana de musique électronique (ce qui ne veut rien dire en soit), de hip hop et d'instrus en tout genre, de jazz, de soul aussi, de funk, de rock, de... En fait, je crois bien que grâce au limonadier et aux gens qui le composent, je me suis mis a aimer à peu près tout, et c'est très bien comme ça. Alors merci à eux, merci à vous de nous suivre, et longue vie au limonadier ! Mon Cocktail Préféré : Un bon gros diabolo grenadine des familles. Et oui, yen a qui savent vivre monsieur.