Photo de couverture

Interview | Setaoc Mass

Bonjour Sam Coates, pourrais-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore, nous parler un peu de ta carrière ? 

Manchester est, et sera toujours, ma maison ; il y a tellement de personnes importantes là-bas, et elles ont toutes des visions géniales de la techno, ce qui m’a permis de recevoir une bonne formation quand j’étais plus jeune, et encore aujourd’hui, on peut trouver de nombreux mentors dans la ville, si on connaît les bonnes personnes. Un coucou à Eastern Bloc records ! 😉

Dans ma vie, Berlin n’est qu’une rampe de lancement, aussi cliché que cela puisse paraître. Elle offre une grande liberté de création, avec moins de stress, et des loyers moins chers que presque partout ailleurs en Europe. Je ne sais pas combien de temps j’y resterai, mais pour le moment, c’est parfait !

Il y a maintenant un peu plus d’un an que mon label SK_eleven a été créé. C’est une idée que j’avais depuis longtemps – SK11 est le code postal où j’ai grandi avec ma famille, dans la campagne hors de Manchester. J’ai toujours voulu en faire un label pour les propres productions, ça a beau avoir l’air égoïste, je pense que c’est le meilleur moyen de sortir mes musiques, qu’elles datent de trois ans ou de trois mois, c’est moi qui choisis.

Mon futur proche se base évidemment autour de Figure dont je suis très heureux de faire partie, je prépare actuellement mon deuxième EP avec eux, et travaille à l’évolution de SK_eleven qui va devenir un label vraiment abouti avec un peu de temps et des projets prévus entre cet été et Noël.

Je crois que le plus important dans tout ça est de rester authentique vis-à-vis de la musique, et de toujours évoluer vers les sonorités techno qui me représentent, tout en étant perpétuellement poussé vers de nouvelles méthodes et sources d’inspiration.


[Second Chapter EP]

 
 
Comme c’est ta première fois à Paris, d’autant plus le jour de la fête nationale, on aimerait te faire un petit quizz sur le thème « France » !

Si tu étais…

Une ville ? Aix-en-Provence, que j’ai visitée une fois, c’est superbe.

Un club ? Je n’en ai pas vu tellement!

Un festival ? Jamais été à un festival français, mais peut-être bientôt, des recommandations ?

Un artiste ? De nos jours, Zadig ou Antigone.

Un label ? Construct Re-form ou Taapion, ils font toujours de bonnes choses.

Un track ? Laurent Garnier – Crispy Bacon, quoi d’autre ?!

Un film ? Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

Un monument ? Pour ne pas dire la Tour Eiffel, le Centre Pompidou.

Un plat ? Croque Monsieur, je vais régulièrement dans une boulangerie française à Berlin, ces trucs sont tellement bons.

Une boisson ? Française? hmmm…
 
 

Enfin, à quoi t’attends-tu aux Nuits Fauves, ce nouveau club parisien ? 

J’ai vu quelques photos du club, et la programmation a l’air vraiment pas mal. J’ai joué quelques fois en France récemment, et j’ai vraiment apprécié l’état d’esprit de la foule, alors je m’attends à ce que ce soit encore mieux! Je suis vraiment impatient d’être à Paris pour la première fois, j’en ai eu de bons échos!

Merci !

13592773_1632120767104153_6067757846478726998_n                    Crédits : Free Rubens
 
 
 
On retrouve Setaoc Mass ce soir aux côtés de Damcase, Relapso, ABSL et I Hate Models, pour un défilé du 14 juillet résolument plus sauvage.


Page Facebook

Page Soundcloud 

Événement