Photo de couverture

La Sélection Du Disquaire #3 – Ground Zero

Ce samedi, c’est la 5eme édition du Disquaire Day, jour spécial pour les disquaires indépendants qui seront mis à l’honneur, avec des sorties inédites, des centaines de vinyles, des artistes en concert et des DJ sets un peu partout à Paris et en France, bref une date tout à fait réjouissante pour les passionnés de musique et les esthètes du son que vous êtes ! Pour l’occasion, le Limo a été à la rencontre du disquaire Ground Zero, qui nous a fait part de ses bons plans et de ses disques coup de cœur du moments. Voici donc la sélection du disquaire #3 spéciale Disquaire Day.

Ground Zero est une entité forte dans le paysage des disquaires indépendants parisiens. Particularité du lieu (qui vaut le détour) en vous rendant au 114 rue du faubourg poissonnière, vous pouvez à la fois vous approvisionner en vinyles tout en chinant du mobilier vintage du meilleur goût. Principalement orientée rock indé, avec quelques bacs réservés à la black music, aux compilations rares et aux musiques électroniques, la sélection étonne par sa profondeur, proposant de l’autoproduction et pas mal de petits labels français ou étrangers. Franck, le maître des lieux, nous a donc concocté une sélection de 5 albums coup de cœur à la touche psychédélique.

1er choix : Pascal Comelade & Les Liminanas avec l’album « Traité de Guitares Triolectiques », un album réunissant des bizarreries sonores, du rock garage à la Alan Vega et Suicide ou encore les musiques de séries B ou Z. Et en voici un extrait avec le titre « One of use, one of us, one of us… » 5 sur 5 sur l’échelle freaks !

On enchaîne avec Free Weed, un ricain badass qui porte bien son nom. Son premier album « Introducing » est sorti fin février, après plus d’une dizaine de cassettes ! Fondateur de White Fang et The Memories, Rikky Gage (Free Weed) laisse exploser son amour des riffs stoner et du rock lo-fi sur ce disque, comme le démontre le titre « Later » pour les adeptes de pétards et de procrastination.

Le groupe de post-punk canadien Viet Cong nous rappelle les Cure ou Joy Division pour les influences,  et leur premier album est une véritable déflagration sonore à classer entre les Suuns, les Liars et Interpol, mention spéciale au clip de « Continental Shelf », inspiré des peintures – un peu flippantes – de l’artiste Michael Borremans.

On se dit que le hippie californien Damon pourrait bien être le prochain Rodriguez à l’écoute de l’album « Song Of A Gypsy » sorti en 1968, resté complètement dans l’oubli avant d’être réédité aujourd’hui jusqu’à -who knows ?- devenir culte. La version originale éditée à 500 exemplaires est un véritable Graal pour les collectionneurs de disques psychédéliques; cette belle réédition, concentré de psyché californien, ravira les fans de Love, des Doors, de folk-rock infusé au buvard et sous perfusion de guitares fuzz louvoyantes. Un extrait avec le titre « Don’t You Feel Me ».

Le dernier choix de notre ami Franck est l’album III du groupe chilien Föllakzoid, qui plonge l’auditeur dans une atmosphère sombre et saturée, 4 titres de 15 minutes sur cet album très aérien, un exemple parfait avec le titre « Electric » à écouter de préférence fort et dans le noir le plus complet.

Ground Zero célèbre quant à lui le Disquaire Day en laissant une carte blanche à Flavien Berger, véritable ovni de la scène française dont la pop-expérimentale marie avec malice musique et cinéma. Pour l’occasion, il jouera en avant-première son album, Levianthan, qui sortira le 20 avril et qui s’annonce très prometteur. Preuve tout de suite avec l’avant goût « Rue de la Victoire » dont le résultat visuel est aussi fascinant que son écoute. Ça se passera dans le bar en face du disquaire, à 16h, et on y sera !

Le programme complet du Disquaire Day, c’est ICI, l’event fb pour Flavien Berger, c’est LA. Bon Disquaire Day à tous, cheers !

Équipe FuFu | 2
FuFu
Papa du limo, cela fait maintenant 5 ans que je partage avec vous mes découvertes musicales. Fana de musique électronique (ce qui ne veut rien dire en soit), de hip hop et d'instrus en tout genre, de jazz, de soul aussi, de funk, de rock, de... En fait, je crois bien que grâce au limonadier et aux gens qui le composent, je me suis mis a aimer à peu près tout, et c'est très bien comme ça. Alors merci à eux, merci à vous de nous suivre, et longue vie au limonadier ! Mon Cocktail Préféré : Un bon gros diabolo grenadine des familles. Et oui, yen a qui savent vivre monsieur.