Photo de couverture

Earl Sweatshirt – Wind In My Sails

Earl Sweatshirt – Wind In My Sails

La folie est-elle un gage de qualité ? Lorsque l’on voit le nombre d’artistes torturés, voire complètement tarés qui ont marqué l’histoire depuis la première peinture rupestre jusqu’à notre époque ultra-technologique, on est en droit de se dire qu’un lien de cause à effet existe bel et bien.

Certains parcours récents semblent également confirmer cette tendance, en particulier dans le game, qui laisse peu à peu la part belle aux no-bling-bling, aux défenseurs des laissé-pour-compte, à une culture alternative ; les punks du 21ème siècle écoutent du rap, ça ne fait aucun doute.

Danny Brown à Détroit, Grems en France, et on en passe… Pendant qu’un Kanye West se prend pour un Dieu vivant et que Drake apprend à danser comme un blanc, Earl Sweatshirt envoie le bois du haut de ses 21 ans. On l’a vu dernièrement avec ses albums Doris et I Don’t Like Shit, I don’t Go Outside.

10 mois après la sortie de son 2ème album studio, ce bon Earl Sweatshirt poursuit sa route en solo, en faisant presque oublier son appartenance au collectif Odd Future. Le rappeur de Los Angeles a en effet lâché 3 nouvelles pistes pour l’heure du petit déjeuner, et quand on sait que c’est le repas le plus important de la journée… On a largement de quoi tenir jusqu’au dîner ! Avec « Wind In My Sails », « Bary » et « Skrt Skrt », Earl Sweatshirt reste dans son créneau et s’offre même une prod’ de The Alchemist sur le premier titre.

Avec ses samples tirés directement de titres soul, « Wind In My Sails » est le titre le plus notable et le plus abordable : une certaine poésie s’en dégage, tandis que les morceaux suivants jouent davantage sur la « lourdeur » ou les contretemps. On comprend l’envie pressante de Chance The Rapper de collaborer avec lui…

Équipe Raph | 9
Raph
Il était une fois Moi. Jeune, vigoureux et d'une intelligence rare, Moi a longtemps cherché un site et une équipe à sa mesure. C'est ce qu'il trouva enfin lors de sa rencontre avec les membres fondateurs du Limonadier, où le monde put enfin prendre conscience de tout l'incroyable potentiel qui était le sien. Passionné par le Rap et plus généralement par la planète Terre, c'est tout naturellement que Moi décida d'écrire et de partager inlassablement ses dernières trouvailles sonores. Cocktail Préféré de Moi : Une caïpirinha bien fraîche, cela va de soi.