Photo de couverture

L'interview musicalement crédible de La Chinerie

La Chinerie, c’est cette aventure qui prend de l’ampleur depuis 2014 grâce à une équipe de passionnés et à tous ses abonnés rassemblés autour de la découverte musicale. C’est grâce à un désir de partage que sont apparus Chineurs de Housede Technodes Origines et de Rap, ces groupes Facebook de social digging sur lesquels on pourrait passer nos journées à scroller et écouter des pépites rares et incongrues. Aujourd’hui, c’est devenu une énorme communauté (française principalement, mais aussi internationale), un collectif, un label et des soirées. Le partage virtuel s’est ensuite transformé en partage IRL, et ça, c’est quand même toujours beau.

Depuis, on les suit de près et on ne le regrette pas ! Il y a un an, l’équipe de La Chinerie se lance le pari de créer un festival 100% participatif sur KissKissBankBank… Le week-end du 8 au 10 juin 2018, leur rêve de La Chinerie Festival verra enfin le jour à Lyon ! Au programme : 3 jours de musique de tout horizon, avec une programmation bien pointue qui devrait satisfaire les mordus de son que vous êtes.

Vu qu’au Limo, tout comme à la Chinerie, on adore rester à 100% crédible dans tous nos propos, cette interview musicale de la team programmation (Fanny, Cecilia, Sami, Sean, Thomas, Lucas, Alexis et Quentin), qui alterne entre gros n’importe quoi et grosses découvertes, parfois les deux en même temps, nous a permis d’aborder des sujets de grande importance, comme la condition des abeilles en France, le racisme croissant envers les Chinois, l’obésité des chats et la place des bonnes sœurs dans le monde… ou plutôt tout l’inverse ! Voilà qui devrait vous faire patienter sagement jusqu’à cette première édition, évidemment immanquable !

Cecilia : Je pense que c’était du Aiken sur Chineurs de Techno, ou peut être du Abdulla Rashim.

Sami : Link – « Amenity » sur Chineurs de Techno.

Thomas : Perso c’était sur Chineurs de Rap, une tuerie old school Lyonnaise d’un groupe totalement passé à l’oubli : IPM – « La Galerie des Glaces ». Un texte que je considère encore aujourd’hui comme l’un des mieux écrit du Rap FR.

 

Les sons qui décriraient le mieux la Chinerie Festival ?

Sean: Soprano – « A La Bien »

Lucas : Vincent Lagaf – « La Zoubida »

Fanny : Ishtar – « Ça Va Craquer »

Sami : Mortal Kombat – « Theme Song »

Thomas : Naza – « MMM (Mouiller le Maillot et Mailer) »

 

Un son que tu kifferais passer dans une soirée échangiste ? Tu serais chaud pour jouer le jeu et mixer avec des menottes du coup ?

Sean : Philippe Cohen – « Amour Cannibale »Déjà parce que chaque fois que je l’écoute, je revois cette chorégraphie de Phiphi digne de Kamel Ouali (tout est dans ce déhanché), et je me marre. Mais surtout, parce que tu es transporté dans un safari et c’est un peu ce que j’imagine dans une soirée échangiste. Mixer avec des menottes ? Uniquement si je suis menotté à Fanny, parce qu’elle a les meilleures anecdotes de soirée.

Sami : Negrosex – « Tekno la droga ». Un son bien débile pour du sexe bien débile. Uniquement si je suis menotté à Quentin Courel, car c’est le plus beau.

Lucas : Sous le Manteau ft. Zambla – « Ejac Faciale (Club Remix) »Le combo House bien cheesy des années 2000 et des paroles de réalisateur de porno, ça peut donner des idées à certains…

 

Un son que tu associes forcément à Lyon ?

Lucas : J-Zbel – « ZHF (Poppers Mix) ». Ce n’est pas une grosse surprise, mais c’est ptetre le skeud qui a lancé la réputation à l’internationale du label lyonnais BFDM. Que des bombes depuis.

Sami : Un son uploadé sur notre chaine Youtube Chineurs de Techno il y’a 3 ans, sorti sur le label Lyonnais CLFT (Shlagance EP) : Binny – « Rotate ».

 

Un son pour passer du côté lover de la force ?

Fanny : Avec Cecilia on a pensé qu’à des chansons tristes, donc on laisse les garçons répondre et on déterminera lequel d’entre eux est le plus lover.

Sean: Justin Timberlake. Toujours.

Thomas : Slum Village- « Fall in Love ».

Sami : Les 90’s lovers, The Cardigans – « Lovefool ».

Lucas : Filipponio – « Pazzo Non Amore Mio »L’Italie au sommet de son art. Et quand c’est le fils caché de Brassens et Michael Youn c’est encore mieux.

 

Un son de peak time qui pourrait retourner la Chinerie Festival, voire même Lyon en entier ?

Cecilia : Montego Bay – « Everything (S Tone mix) ». En tout cas moi ça me retourne le cerveau !

Quentin : Francky Vincent – « Fruit de la Passion », pour zouker comme personne.

Sami : Netsh – « Under The Skin » (bientôt sur La Chinerie)…

Sean : C.R.K. – « Échantillons Du Parrain », les vrais savent.

Fanny : Inner City – « Good Life », classique, efficace et approprié.

 

Ton son guilty pleasure ?

Cecilia : Vu que Céline Dion est le guilty pleasure de toute la France une fois passé 3h du matin & quelques degrés d’alcool, c’est encore valable si je dis “Pour que tu m’aimes encore” ?

Fanny : Color Me Badd – « I Wanna Sex You Up ». Chanté en boucle sous la douche, c’est tellement cheesy.

 

Si tu devais choisir un son à écouter en boucle jusqu’à la fin de ta vie, ça serait quoi ?

Fanny : C’est dur… mais du coup je pense à un intemporel style A Guy Called Gerald – « Voodoo Ray », ou sinon Womack & Womack – « Teardrops » puisque je l’écoute déjà en boucle depuis de nombreuses années. Faut vraiment choisir ?


Sean : Opal – « Bienvenue au Crotoy » parce qu’on ne dit jamais non aux moules de bouchot et aux plages de galets du Crotoy.

Ou Musicology – « Hall of Mirrors ». Une intemporelle qui prend même en qualité avec les années. Un grand cru qu’on ne présente plus.

Cecilia : Ryuichi Sakamoto – « Merry Christmas Mr Lawrence », de la B.O de Furyo, film sorti dans les années 80 avec David Bowie, le seul, l’unique.

 

Le sampling qui t’a le plus mis sur le cul ?

Cecilia : Mick Jenkins “Jazz”, il a samplé “Toxic” de Yael Naïm, qui était une cover de Britney Spears. Déjà ce son est ouf, mais en plus il était l’origine d’un gros morceau commercial, quand on écoute la version finale, il a fait un gros chemin.



 

Un son qui pourrait résoudre la violence dans le monde ?

Cecilia : Lonely Band – « I Want You », car c’est l’Amour.

Lucas : Je pense qu’on peut facilement être 7 milliards à se mettre d’accord pour dire que le ridicule ne tue pas, mais que David Hasselhoff en est l’incarnation même. « Looking For Freedom », « True Survivor », « Do The Limbo Dance »… j’ai du mal à choisir.

 

La Chinerie Festival dans le turfu, ça donne quoi dans ta tête ?

Lucas : Une partie de Jumanji avec Néo de Matrix, Zidane et Guillaume Meurice sur le Floshton Paradise.

Sean : une compétition de Fifa 2042 entre Old Marco, Playboi Carti, Hanouna et l’égo de Jean Mi, le tout commentée par l’hologramme de Jean Rochefort.

Fanny : Une dette, un interdit bancaire, peut-être même la prison… Achetez des tickets si vous avez pitié de nous.

 

La folie paillette en teuf, pour ou contre ? Un son pailleté avec ça…

Cecilia : Paillettes jusque dans les chaussettes, paillettes sur mon équipe.

 

Le son “héritage” de tes parents ?

Cecilia : J’étais en 6ème, à la plage, ma mère écoutait très sûrement France Inter sur son MP3, elle me le donne : “tiens il y a une émission sur Pink Floyd, tu vas voir c’est bien”. L’émission commence sur “Time”, une claque de plus de 6min, comme toute l’émission. Sinon c’est Moussorgski – « Une Nuit sur le Mont Chauve », poème symphonique carrément dark.


Fanny : Idem, chez mes parents c’est Pink Floyd. Toute la disco.

 

Question féministe : une meuf artiste/dj à suivre absolument ? Et le son que tu préfères d’elle…

Bon comme on est les deux zoulettes de la team programmation on va répondre chacune notre tour hinhin.

Fanny : Aaaah y’en a tellement qui méritent d’être citées (Peach, Or:la, Sofay, Violet, Saoirse…), mais l’étoile montante c’est Roza Terenzi qui a fait plusieurs très bons EP, en un laps de temps assez restreint, et elle s’est forgée une réputation assez rapidement du coup. Il faut la suivre parce qu’elle a plein de projets à venir, elle fait partie de cette scène bouillante là que j’aime tant et je regrette qu’elle ne soit pas assez bookée en France. En tout cas, pour cet été c’est chose faite puisqu’on la ramène au festival, elle jouera en b2b avec une autre djette/productrice de talent : D. Tiffany. Elles ont l’habitude de travailler ensemble et ont récemment sorti un EP en collab sur Planet Euphorique, le nouveau label de D. Tiff justement. Pour le son que je préfère, je sais pas comment choisir, mais je vais dire « Mwah » sur l’EP éponyme. C’est parfait, ça me permet de faire de la pub pour Kalahari Oyster Cult, le label sur lequel le disque est sorti.

Cecilia : Danitsa, Jorja Smith, Coely, trop de noms mais je pense surtout à la belge Blu Samu qui traîne avec le 77, elle a un super flow, elle chante aussi, en plus elle repasse bientôt à Paris pour ceux qui sont dans le coin.

 

Le son que tu écoutes en rentrant de soirée complètement défoncé en mangeant des pâtes au beurre ?

Fanny : ça dépend de l’état de défonce, mais pourquoi pas John Beltran – « Ten Days of Blue » ouais, ou bien Santana – « Caravanserai ».


Cecilia : n’importe lequel tant que c’est du David Bowie. Vu la diversité de sa discographie, ça peut tout autant être un son qui motive à repartir en after, comme un qui te berce en direction de ton lit.

 

Le son pour redescendre en douceur après la folie qui vous attend les 8, 9 et 10 juin ?

Fanny : Shinichi Atobe – « Regret »Celle-ci va bien, elle dure 10 minutes, ça aide à redescendre en douceur. On ne va pas beaucoup dormir pendant ce week-end, va falloir un sommeil bien réparateur… Sinon j’ai un album officiel du dodo : Mort Garson – « Plantasia ».


Sean : Jimmy Murakawa – « Down ? Down, Down ! ». Seat back & relax, on a survécu à la Chinerie Festival.

 

Une destination exotique cet été ? Avec quel son…

Lucas : Lyon (quartiers sud) avec Shams Dinn – « Ane Dassi M’we ».

Cecilia : Pas des plus exotiques, mais j’irai bien faire un tour en Égypte.

Ou petit retour en Inde.

Sami : Dans les Alpes…

Sean : Avec un kebab à Wiesbaden.

 

Question bonus du Limo : si tu étais une boisson/cocktail ça serait quoi ? Avec quel son…

Lucas : Une grande chartreuse tonic bien corsée sur de la vieille trance des familles et c’est reparti : X-Dream & Planet B.E.N. – « The Fifth Dimension ».

Cecilia : Du « Tonic Dans l’Gin », comme dit L’Or Du Commun.

Sami : Une vodka/redbull cendrier au lever du soleil avec Joey Beltram – « The Rising Sun ».

Merci la team pour tous ces sons incroyables (et surtout pour cette photo montage de l’espace) !


L’événement de La Chinerie Festival, c’est par ici.

Et pour choper tes places, c’est par là.

Bisous.

Équipe Najet Spaciale | 190
Najet Spaciale
La danseuse de la bande ! Mais également rédactrice, responsable des Newsletters, des partenariats House/Disco/World, dj, pailleteuse... Disons clairement que pour me faire kiffer j’ai besoin de sons qui groovent, qui répandent du bonheur et qui m’empêchent de rester stoïque… Vous voyez l’idée ? Mon cocktail préféré : une margarita au basilic préparée par mes soins !