Photo de couverture

Le jeune prodige norvégien Third Attempt nous offre un petit cadeau 

« Ventil » est une pépite house-jazz aux teintes trip hop très présentes, qui débute sur une magnifique nappe océanique, sans cris de baleines mais tellement légère et agréable. Un doux piano pour amorcer l’arrivée d’un beat breaké, petite touche d’agitation qui rend le track si singulier et en même temps, si familier. Les samples de saxophone viennent cadencer le morceau, insufflant un peu de chaleur à tous ces embruns marins. Le seul défaut est qu’il dure 5 mins 35. Bonne écoute.

On a eu la chance d’écouter l’album World Too Loud, construit comme une histoire, alors commençons par le début, pour vous donner envie.

L’intro est un morceau d’ambient beatless qui pose l’atmosphère et prépare joliment le terrain au track « Shift », une house breakée aux lignes de basse ultra funky et hit hats transperçants. La boucle de guitare, enivrante, nous accroche immédiatement. Des samples de scratchs ponctuent l’écoute, on pourrait se demander si Dj Shadow n’est pas une de ses inspirations. Nous poursuivons avec « Rotor », toujours breaké, toujours funky, R.A.S. Pour le 4eme track , « Transit », la recette est la même et ça marche. Le saxo est magnifiquement samplé et se marrie à la perfection avec le synthé. Et cette snare qui CLAQUE… elle tape tellement fort et juste. Après « Ventil » (en écoute juste au dessus) arrive « Longing » soit 3 mins 20 d’envolée de synthé sur un beat breaké. Petite « Prelude » ensuite, une sorte de jam à la boite à rythme et au synthé qui dure 1 min 28. « Laïka » aurait pu être l’oeuvre de Dj Sport, Central ou Maizena. Un beau track leftfield qui fait voyager avec son piano, ses synthés célestes et son beat soutenu. L’album se termine par « Mortem », ambient chamanique qui est une belle fin pour un bien bel album, chargé en positivité, qui nous a fait le plus grand bien.


Wolrd Is Too Lood de Third attempt sortira le 27 mars sur le label Beat Service. Il se choppe par ici.