Photo de couverture

ITW Last but not Least | Avec le folk rockeur A. Savage

On le connaissait en tant que membre du groupe indie rock des new yorkais Parquet Courts, mais c’est une nouvelle facette que nous présente Andrew Savage aka A. Savage dans son tout nouveau projet solo Thawing Dawn.

Précédant la sortie de l’album le 13 octobre dernier sur son propre label Dull Tools, A. Savage nous révélait déjà en juillet dernier un aperçu de son travail avec “Winter in the South. Avec ses tonalités folk et une basse moins marquée que dans son groupe, le morceau nous donnait à écouter quelque chose de plus personnel, plus intime. 

En effet, avec Thawing DawnSavage a pris la décision de tout entreprendre seul. Sa singularité artistique se ressent tout au long de l’album, avec des morceaux aux paroles poétiques se mêlant parfaitement aux envolées instrumentales. A l’image de “Ladies of Houston”, Andrew Savage nous conte ses souvenirs, son enfance au Texas, mais aussi ses états d’âmes.

A l’occasion de la sortie de Thawing Dawn, A. Savage a répondu à nos questions “Last but not Least”. Beaucoup de recommandations musicales à la clé, on vous laisse découvrir !

__________________________________________________________________________________

Le dernier morceau écouté ?

The Love for Three Orangesde Prokofiev, joué par Jascha Heifetz.

Le dernier morceau écouté en faisant l’amour ?

I’ll Stayde Funkadelic.

Le dernier vinyl acheté ?

Dark Side of the Wall de Ben Wallers.

Ton dernier concert  ? C’était comment ?
 

C’était à Dublin, au Whelan’s. Il y avait moi, Conor Lumsden (de #1’s), Payton Green (Wiccans, Video) et Murphy (Oh Boland). C’était vraiment super !


Le dernier festival où tu asjoué ?

Electrinic Picnic, en Irlande aussi.


La dernière chanson que tu as écrite ? Une petite histoire derrière ?

C’est difficile à dire parce que je rentre tout juste de deux semaines d’enregistrement pour le prochain album de Parquet Courts. C’est un peu tout embrouillé pour moi maintenant !


La dernière chose (musicale ou non) que tu as recommandé à quelqu’un ?


The Love for Three Orangesde Prokofiev joué par Jascha Heifetz, justement.

Le dernier vinyl que tu vendrais, si tu été obligé ?

Déjà, pourquoi est-ce que je suis obligé de vendre mes disques ? Peut-être Rocket to Russia ? Mais surtout la vraie question est : qui est-ce qui me force à faire une telle chose ?

Le dernier concert auquel tu as assisté ? C’était comment ?

C’était Protomartyr, Pill et Bodega à St Vitus. Le meilleur groupe de Détroit (actuellement), avec deux des meilleurs groupes de New York. La salle était pas top mais les sets étaient mortels. Sérieusement, si vous n’écoutez pas Pill, vous faites une putain d’erreur.


Le dernier morceau à écouter avant de mourir ?

Taking Tiger Mountain (by Strategy)” de Brian Eno. Mettez le à mes funérailles aussi !

Et la question du Limonadier : si tu étais une boisson, tu serez quoi ?

Un Rye Whiskey, sec. On est ce que l’on boit

On est d’accord 🙂 Cheers ! 

Pour écouter l’album et pour se le procurer, c’est par ici !

Équipe Roxy | 187
Roxy
Entre Lyon et Rennes. Rédactrice au Limo du côté rock / garage / psyché / lofi de la force. Ne dira jamais non à un gin basil smash, encore moins à une bonne pinte d'IPA