Photo de couverture

Mixshake & Interview | Aurelian aka KM3

D’abord dans le Hip hop ensuite dans la House puis finalement toujours un peu dans les deux, Aurelian aka KM3 est un dj et producteur parisien qui fait parti de ces artistes qui aiment à voguer entre les styles musicaux depuis 15 ans et c’est ce qui a créé son identité musicale aujourd’hui. Outre ses qualités de producteur et djs, on connait également Aurelian pour ses qualités de diggers invétérés et disquaire ambulant mais aussi et depuis peu en tant que fondateur du label Magic Black. Avec des sorties sur le label de MCDE, Faces records mais aussi des labels plus locaux comme Beat x Changers, ou il y a peu Increase the groove, Aurelian n’a de cesse d’explorer les contrées du groove depuis ses débuts.

A l’occasion de ses passages attendues à Paris, le 16 mars au Petit bain pour la soirée Retroactif #2  au côté de Virgo Four en live et Michael Zucker ainsi que le 1er Avril en B2B avec Armless Kid pour la première année d’anniversaire de DISCO DISCO, nous sommes allés lui poser quelques questions. Mais avant de vous jeter à corps perdu dans la lecture, laissez vous emporter par le mixshake qu’il nous a tout spécialement concocté. #PRESSPLAY

Je suis collectionneur de disques, animateur radio, label honcho, producteur et deejay depuis début 2000. J’aime les défis, le jazz et les barbecues.

Pourquoi ce nom Aurelian aka KM3 ? Et pas juste Aurelian ou KM3 ?

Au début c’était KM3. C’était mon “blaze” hip hop j’en jouais majoritairement et mes premières productions étaient destinées à des rappeurs. J’ai voulu séparer les morceaux “club” avec le nom Aurelian – ça a moyennement marché puisque les gens m’appellent toujours “KM3” (rire). J’ai un nouveau nom qui arrive bientôt pour un side project. Saurez vous le retrouver ?

Quand et comment t’es tu mis à faire de la musique? Un déclic ?

Je me souviens bien oui – j’ai écouté Electric Ladyland tout seul dans ma chambre quand j avais 13/14 ans. Après quelques écoutes de Voodoo Child et All Along The watchtower, je n’avais plus qu une obsession acheter une wah wah, une guitare et un ampli… Après l histoire est longue …

On a cru comprendre que tu avais monté un label il y a peu Magic Black ? Tu peux nous en dire plus ? (DA, sorties prévues, style, identité graphique…) ?  Les prochaines sorties ?

Ca faisait depuis un moment que j avais envie de me refaire une “maison” pour sortir les disques de mes proches… La première release a pris du temps parce que j avais promis à un ami présent sur ce ep une sortie et j ai attendu d avoir une belle cohésion sur la face b. Je suis assez content du disque et de la DA du label que je partage avec mon ami Enlil et le graphiste Ease qui nous a réalisé le logo.

La prochaine sortie c’est LB aka Labat. J’ai hâte que ça arrive – un des morceaux du disque ne ressemble à rien de ce qu’il a pu faire avant et c’est un gros coup de coeur.

Le label  – comme vous pourrez l’écouter très bientôt aussi avec le 02 –  a une direction qui m’est assez propre et pas du tout fermée niveau style. En deux sorties, t’auras de la deep house, du broken beat, du break et même un poil de hip hop. Ce n’est que le début…

Des releases prévues de ton côté pour bientôt ?

Oui 2 – je peaufine un nouveau projet sous un nouveau nom qui est quasiment terminé et qui sera un ep 4 titres… j’espère pour mi mai. Et je finis un autre ep qui sera vraisemblablement le 03 de Magic Black… J’ai aussi pas mal de tracks dont je suis content qui “dorment” alors je pense qu’il y a aura du bonus ailleurs dans les prochains mois

Que penses-tu de la scène française actuelle ?

Riche, émouvante et en plein développement – je suis assez fier de cet élan et de tous ces gens (avec qui je bosse ou pas) qui participent à faire vibrer la planète depuis nos petits ou grands home studio…

Toi qui est à Paris depuis un petit moment et qui a donc écumé un paquet de soirées, concerts, comment vois tu l’évolution de la musique électronique dans ta ville ?

Je n’ai pas grandi à paris, mais j’y suis depuis un moment c’est vrai… j’allais déjà au Pulp 🙂 Je la trouve passionnante cette ville. Ce que j’aime c est le bordel actuel qui fait que les mêmes gens peuvent se retrouver un soir dans un squat en banlieue et le lendemain dans un club plus tradi pour aller voir un artiste qui joue pour la première fois en France, et qui n’a peut être que 20 followers sur Paris. Je suis pour ce clash entre l’underground et les trucs plus mis en avant pour que ça pousse la musique vers le bon côté des choses… Je crois que pas mal de monde en avait marre de voir Richie Hawtin à chaque festival (all respect due) et la donne a bien changé aujourd’hui hui (enfin il me semble).

Peux-tu nous dire quel est ton top 3 des tracks du moment ?

Toujours impossible pour moi ce genre de playlists alors voici les trois derniers tracks de mon historique youtube….

Laroye – « Connected »

MJ Lalli – « Start Child Going Home »

Dopplereffekt – « Delta Wave »

C’est quand qu’on peut te voir jouer prochainement ?

Vendredi prochain au petit bain avec Virgo Four

Retroactif #2 wt Virgo Four (live), Michael Zucker, Aurelian

Ou dans deux semaines après en b2b avec le collègue Armless Kid, mais aussi DJ Sports et un papa du disco CERRONE !

EVENT DISCO DISCO 1 YEAR BIRTHDAY PARTY ICI 

Enfin, la question du Limonadier, si tu devais être une boisson, qu’est ce que tu serais et pourquoi?

Plutôt Moscow Mule que limonade… Ça met en joie et ça pique un peu !

 

POUR SUIVRE AURELIAN AKA KM3 

FACEBOOK 

SOUNDCLOUD 

Équipe Lexoo | 11
Lexoo
Mama Donna ou la daronne de la bande, rédactrice mais aussi responsable des partenariats et des événements du limonadier. J'aime la Disco funk, la Black music et la House music. Pour vous donner une idée, mes plus grandes claques musicales : Gerd Janson au Pano, MCDE au Weather, Jamie XX au Pitchfork, KOKOKO au Dekmantel, Roy Ayers à New York et Aretha Franklin au Ravinia Festival à Chicago...Et beaucoup d'autres en fait ! Mon Cocktail Préféré : Un Gin tonic, simple et efficace comme moi !