Photo de couverture

Cocktail #49 | Mars 2018

Et on est très heureux de vous proposer cette nouvelle mixture, concoctée comme d’habitude avec amour de la météo et des playlists comme des petites histoires. À l’image du mois de mars, celle-ci peut se consommer comme une ode au soleil qui surprend entre deux nuages, et qui fait rêver prématurément de balade vers un horizon rougeoyant.

La première partie de cette sélection vous emmènera donc le long de ce rayon de chaleur, et augmentera progressivement votre température corporelle pour cause de trémoussage de petit cul.
La deuxième partie se chargera ensuite de vous ramener à la réalité, gentiment, mais surement : air qui se rafraîchit, nuages qui se chargent, humidité palpable et nostalgie nocturne à prévoir. Car il faut savoir rester réaliste et apprendre à aimer ce que l’on a. C’est le mois de mars et c’est comme ça. Cheers.


Quelques ingrédients de ce cocktail #49 :

Le Chaud :
  • Des perles Modern Funk pour cruiser en bord de mer, avec le producteur coréen Mogwaa, et le premier single du duo français Edit Paff, composé de Lord Funk et Moar, très prometteur dans la chaleur.
  • Le rappeur de détroit Payroll Giovanni en feat avec le darron E-40, décontracté comme jamais, pour un track hip hop aussi gras que lumineux. Et surtout très parfait. 
  • La canadienne Melissa Laveaux avec une trip hop folk song en haïtien aussi douce et facile qu’un baiser en dansant.
  • Deux premières du Limonadier, plus chaudes qu’une baraque à frite qui tournerait à plein régime sur une plage en plein cagnard, plein sud, mais alors plein plein. Soit un remix de Pat Kalla par VOILAAA, et un discoco édit de Superprince par lui même. 
  • Une jolie chose entre bossa et pop chantée en Japonais. L’artiste se fait appeler Gofish et on en sait pas vraiment plus.
  • Armless Kid, producteur chouchou du Limo, qui développe de la grooveur (groove + chaleur) le long d’une track consacrée au brûlage de dancefloor.
  • Dj Steef & Mr Bard : du bonheur housy pour toute la famille. Leur Ep Natural Hight, sorti récemment, est d’ailleurs très chouette.
  • Un remix du duo pop catalan Desert (dont on vous parlait la semaine dernière) par le producteur New Yorkais Baltra, pour fantasmer l’air chaud filer entre vos doigts qui collent pour cause de mojito.
Le Froid :
  • Comme promis, on enchaîne sur une petite interlude humide du producteur Steezy Prime, intitulée « Balcon Rain ».
  • Un extrait du passionnant nouvel album de MOLECULE (qu’on avait interviewé il y a quelques temps), enregistré sur la banquise au Groenland. Oui, quand on vous parlait de froid, on vous parlait bien de FROID.
  • Le dernier morceau de Beach House, toujours aussi simplement complexe.
  • Le mi-génial, mi-débile Ceephax Acid Crew qui peut aussi parfois nous surprendre avec des petites parenthèses nostalgique comme ce slow nocturne très entraînant. Et bien sur, c’est toujours aussi débilement emballé (le titre du morceau : “The Great Greatsby”...). 
  • Du rap nostalgique par le encore très peu connu Gark Mavigan. Ambiance collège et adolescence à chier, et pourtant tellement cool à se remémorer.
  • Un morceau merveilleux du merveilleux musicien et producteur Japonais Cornelius. Extrait de son merveilleux Mellow Waves sorti l’année dernière.
  • Le duo Villeneuve & Morando, qui nous a déjà bien fait voyager récemment, et que l’on vous replace ici pour vous envoyer loin, très loin de notre hémisphère nord tout riquiqui, et de son petit mois de mars tout grincheux. Faites nous confiance, vous allez être bien sur cette exoplanète.

 

Toutes les Mixtures du limo sont sur Soundcloud

——————————————————

Création graphique signée Sophie OZR :

http://www.sphozr.com/

264925195_693140514989261_8733925914297999703_n
Jean Calin
Co-rédac-chef amical, schlag et responsable, j’ai en général la flemme d’écrire sauf quand je m’adonne à cette manie légèrement égocentrée de postillonner mon obsession pour la musique "full sentimentale". Pop parfois trop criarde, souvent dépressive, rn’b mal fagoté, musique électronique bucolique et groove qui groove pas toujours toujours au programme. PS : Je galère à ne pas placer le mot mélancolique dans toutes mes chroniques. PLEASE HELP.

ÇA PEUT VOUS PLAIRE