Vendredi(g) 14 – Trouvailles creusées dans streaming partagé

On vient juste de terminer de labourer le petit jardin commun à tous les rédacs du limo (en vrai un google doc perdu dans les favoris de nos navigateurs), et ça tombe bien car c’est l’heure de notre nouveau vendreDIG ! Au menu bio aujourd’hui et comme d’habitude, des petites surprises dégotées dans la terre meuble des kits presses et des plateformes de streaming. Que du bon, du beau, du bon, du beau, ainsi qu’un petit peu de bon, et de beau. Juste pour vous. Les loulous. Profitez bien !

 

Fortunes.« 501’s » feat. Dai Burger (Remix) par Jean Calin / son pour s’aimer

Le duo de Melbourne – signé sur le label Australien Futur Classics – officiant dans un R&B Soul nouvelle génération électroniquement modifié, nous proposait cet automne un son pour se sentir sexy en skinny jeans, le méga tube limite G-Funk au branding décomplexé : « 501’s ». Et les mecs ont sorti au début du mois une nouvelle version du morceau, toujours aussi groovy mais sur une tonalité plus hip hop, avec en feat bien senti la rappeuse Dai Burger. Un petit son sans prétention mais extrêmement efficace, qui à la mérite de prolonger l’impression de se ballader dans un petit jean qui vous moule trop bien, de se sentir au top du boule contest et de claquer des doigts tout en se matant dans une vitrine. Merci pour la confiance.

 

King Ayisoba« Africa Needs Africa » par Clémence DL / Punk tout court

Le plus punk des mecs d’Accra (capitale du Ghana bande d’inculte, ndlr) revient avec un nouvel album. Entre folie non feinte, instrument traditionnel et influences modernes, King Ayisoba nous entraine dans sur sa planète futuriste et tribale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au Limo on adore ce mélange des genres ! Vive le Ghana !


The Courtneys
« Tour » par Jean Calin / Slacker Bonheur

 

Vous êtes fan des années 90’s, des pantalons larges et des mélodies entêtantes qui donnent envie de s’asperger de bière tandis qu’un vent chaud et iodé vous sèche les cheveux ? Ça tombe bien, les trois meufs de The Courtneys ont sorti le meilleur album de rock que vous pourrez écouter ce début d’année. Qui sent forcément les Pavement, Sonic Youth, Dinosaur JR, jusqu’aux plus récents Wavvves, Parquet Courts et consorts à plein nez…. Vous n’avez écouté aucun de ces groupes ? Tout le monde s’en branle ! Montez sur ce putain de skate sonore, et faites rider vos oreilles avec cet enchaînement bien fluide de tubes grungy en chopant l’album (sorti sur la fameux label australien Flying Nun Records) par ici.

 

Majdon.Co  – « Jean-Luc » (Prod. Emani) par Raph / Rap à fromage

On vous avait déjà un peu causé de Luni Sacks, un rappeur des contrées montagneuses où fromages fondus et blunts géants se côtoient sans honte. Non content d’étaler son rap psychotique et nonchalant sur les ondes de l’internet, l’Annécien a su s’entourer de producteurs et de MC tout aussi impertinents. La preuve avec son acolyte Majdon.Co, qui ne fait pas partie de la team Francis pour rien. #Fume

 

H4N – « dziga_ » par Joana / Spinning top

Sorti hier pour les 1 an d’Ygam records, dziga_ est le premier LP de H4N. Après l’EP Gare(s), ce jeune artiste passionné de cinéma et de hip-hop continue ses expérimentations – difficile de ne choisir qu’un morceau pour ce Vendredig. Chaque track est empreint d’un univers à part entière, et malgré ça, une cohérence se noue dans l’énigmatique machinerie de l’album. Ses rouages minutieux et sophistiqués évoluent avec intelligence, et nous laissent une impression de flottement engourdi, de contemplation de paysages aussi urbains qu’organiques. Ses influences hip-hop revendiquées se conjuguent à des références qui surgissent comme des fenêtres pop-ups dans nos oreilles, secondes fugaces évoquant parfois Arca, parfois Aphex Twin, Massive Attack, ou encore Burial… un vrombissement noise laissera place quelques minutes plus tard à une nappe ambient, une rythmique dub ou breakée. Un fascinant tableau aux multiples couleurs qui étrangement garde une réelle autonomie, et se détache, voire dévie de ce qui paraît actuellement. Artiste et label à suivre de près ! ».

 

AMADOU & MARIAM – « Je pense à toi » (voilaaa remix) par Lexoo / Soleil + Soleil 

On connait tous le duo maliens Amadou & Mariam et leur célèbre chanson « Je pense à toi » que vous avez forcément déjà entendu quelque part 😉 On est tombé sur la version de ce classique aux percussions africanisantes revue par Voilaaa et on peut dire qu’on est tout de suite tombé sous le charme. Ca sent bon l’été et on a envie de chanter « Je pense à toi, mon amour, ma bien aimée…. » 🙂 Une bonne track pour se mettre de bonne humeur, voilà 😉


Tommy Four Seven – « Dromod »
 par Joana / De briques et de breaks

Petit bijou sorti hier sur le label de Tommy Four Seven, 47 ! Entre l’esprit breaké de la face B où l’on retrouve des tracks de VSK et T47 et l’atmosphère guerrière d’Ancient Methods et Oake sur la face A, ce V/A explore les ramifications de l’étiquette « techno » avec brio.

 

Livy Ekemezie« Holiday action » par Clément / Afro disco official

Une grosse basse qui met tout le monde d’accord en quelques secondes, une batterie bien grasse qui nous fait monter dans les tours, peu s’en faut pour bouger la tête et taper des semelles à s’en brûler les pieds. Cette bombe sortie il y a plus de trente ans au Nigeria a dû faire bouger son monde. L’outil YouTube, tel la DeLorean de Marty McFly nous renvoie directement au Lagos de Fela Kuti des années 80. Encore inconnu chez nous il y a quelques années, le LP duquel est tiré cette track a tellement pris en cote qu’il a été repressé par le label britannique Odion Livingstone en 2016, et, victime de son succès, il va de nouveau reparaître début Mars. Si je me fie à Discogs, l’artiste Livy Ekemezie n’a sorti qu’un album. Un sans faute aux pistes qui suent toute l’afro-funk comme on en fait plus.

 

Terrence Parker« Gratiot avenue Piano »  par Lexoo / Local Talk Shit !

L’extraordinaire Terrence Parker un des pionniers de la house de Détroit – revient sur le devant de la scène avec une nouvelle sortie sur l’excellent label Local Talk Records.

Empreint de ces sonorités house qui ont marqué toute une génération, cette track nous emporte avec ses loops de piano vertueuses, ses pads deep et sa rythmique énergique. Ça sent quand même le grand sampling d’une de ces propres prods. Souvenez vous le mocrceau « Heartbrack » . Pas de réelle surprise, pour cette sortie ! Tout est toujours bon chez Local Talk que le CLUB LIMO, la partie event la plus groovy du limonadier invite le 10 mars prochain pour une label night qui s’annonce déjà épique. On fêtera d’ailleurs les 5 ans et demi du label  ainsi que la sortie de leur compilation d’anniversaire au DJOON en compagnie de MAD MATS, patron du label, Lay-far et S3A. Ramenez vous les enfants: Event facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here