Talisco rentre au bercail !

(Illustration : CC by Thomas Deszpot)

Mercredi 9 novembre. Ce jour là il pleuvait à verse sur Paris. Ça tirait la gueule de partout, comme si tout le monde s’était pinté la veille et luttait avec une gueule de bois carabinée. La faute à un certain milliardaire au teint orangé, grand amateur de mèche blonde sans doute…

Bref, cette journée n’offrait qu’une seule perspective alléchante, celle de retourner sous sa couette. Mais une fois la nuit tombée, Talisco est entré sur scène à la Cigale et tout a basculé.

Après trois années passées à puiser l’inspiration sur les hauteurs de la Cité des Anges, Talisco était attendu au tournant. Le ténébreux bordelais, qui avait déjà fait une apparition remarquée durant l’édition 2016 du MaMA Festival, s’est ingénié pendant une heure et demi à faire swinguer la mythique salle du 18ème arrondissement.

Dès les premiers riffs de gratte, une énergie communicative. Un déluge de bonnes vibes s’est abattu sur le public venu assister au show. Chaque spectateur s’est, instantanément, mis à onduler et quelques « Jérôme on t’aime » ont même fusé de part et d’autre de la mythique salle. Et il y a de quoi ! Car Jérôme Amandi, le chanteur-guitariste leader de Talisco, a – littéralement – mouillé sa chemise pour son public. Mention spéciale pour ses sourires et ses moues, qui feraient une série de gifs du tonnerre (petit exemple ci-dessous, cœur).

(Illustration : CC by Thomas Deszpot)
(Illustration : CC by Thomas Deszpot)

Talisco a su épicer la soirée. Accompagné de ses deux acolytes, Thomas Pirot (guitare, chœurs, synthés) et Gautier Vexlard (batterie, chœurs), le groupe a enchaîné aussi bien des morceaux de son nouvel album, Capital Vision, dont la sortie est prévue le 27 janvier 2017, que des classiques comme « The Keys » ou encore « Your Wish ». Un concert détonnant qui donne envie de découvrir leurs nouvelles compositions. Avec déjà une certitude, Talisco a su trouver le parfait équilibre entre rock brut de décoffrage et sonorités électro-pop groovy à souhait. Bref, on en redemande.

La Cigale ne s’y est d’ailleurs pas trompée. Le public a littéralement fait trembler le plancher en guise de remerciement. Et saluant ainsi un show énergique, transpirant d’amour et de bonne humeur. Une proximité et une bienveillance qui détonne avec le look de cow-boy burné de Jérôme Amandi, qui en a d’ailleurs profité pour souhaiter un bon anniversaire à sa maman. Personne ne s’y est trompé, nous étions bien en famille ce soir là.

(Illustration : CC by Thomas Deszpot)
(Illustration : CC by Thomas Deszpot)

Un retour au bercail sans aucune fausse note pour Talisco que vous pourrez retrouver, très bientôt, en interview sur le Limo… Stay tuned !