Session de rattrapage: l'été 2015 du Rap Us

On ne va pas faire la fine bouche, l’année 2015 a commencé sur les chapeaux de roue en termes de Rap. On s’est régalé dès le début d’année, qui a commencée en fanfare avec deux albums grandioses des patrons Drake & Kendrick Lamar. Ont suivis une ribambelle de projets intéressants. Ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas entendu autant de bons albums, mais aussi vu autant de talents éclore en si peu de temps. On a senti (et on sent toujours !) une émulation incroyable dans le Game, ce qui ne fut pas pour nous déplaire.

Après 6 mois chargés de bon son, voilà qu’arrivait la période estivale, habituellement peu mouvementée en termes de sorties. Pendant quelques temps on s’était mis en mode OFF niveau musique et c’était nécessaire pas vrai ? Nos copines et nos potes en avaient un peu « ras la New Era » de notre Hip Hop à chaque apéro et à toutes les sauces: « vous avez entendu le dernier Rick Ross ? Quoi tu connais pas Action Bronson ?! ».

Bref, après 2 semaines au soleil, on se sent un peu perdu, les potes parlent d’artistes ou d’albums dont on ne soupçonnait même pas l’existence… Et pour les « Diggers des Internets » inveterrés dont on pensait faire partie, franchement c’est la douche froide… Pas de panique, le Limonadier a eu le temps de garder un œil (voir deux) sur l’actualité rap de cet été, et va essayer de vous faire un petit débriefe, parce que croyez nous il s’en est passé des choses !

EPISODE 1:

En ce début d’été, l’événement marquant fut la sortie du 1er skeud officiel de Vince Staples ! Après des mixtapes de grande qualité et des feats remarqués notamment avec Earl Sweatshirt sur « Hive », le natif de Long Beach nous délivra enfin son (double) album fin juin.

L’avis du Limo: Du haut de ses 22 ans, Vince fait partie de cette nouvelle génération de gamins hyper doués : Asap Rocky, Joey Badass, Chance The Rapper, YG… et la liste est encore longue. Ce projet intitulé Summertime est une bombe, 20 titres et presque que des tueries. C’est très varié: des tracks assez anxiogènes, des paysages sombres mais des passages plus doux, le tout maintenu par des beats super travaillés. Le mec rappe vraiment bien, un flow impeccable et des lyrics vraiment intéressants. Un premier coup d’essai réussi donc, chapeau l’artiste. En écoute ci-dessous l’une des grosses claques du projet:

 

EPISODE 2 :

Quelques semaines plus tard, la nouvelle qui secoua et amusa la planète rap fut le beef entre Drake et Meek Mill. Suivant pourtant une collaboration plutôt réussie ensemble sur le titre « RICO ».

Meek Mill provoqua un séisme en déclarant que Drizzy (de son petit nom) utilisait les services d’un ghostwriter (un mec qui écrit pour lui). Les fans désemparés a moitié en pleurs ne pouvaient croire à cette nouvelle: « Comment est ce possible ?  Non pas lui… ». Même si c’est une pratique courante dans l’industrie de la pop music aux US, la réponse de l’intéressé ne s’est pas fait attendre, sous la forme d’un petit diss track sympathique intitulé « Charged Up » qui envoya Meek dans les cordes quelques temps (en montrant par sa rapidité d’exécution que le mec est toujours au contrôle et qu’il sait écrire). Mais c’est l’énorme « Back to Back » sorti juste après qui asséna le coup de grâce au compagnon de Nicky Minaj, notamment grâce à la phase : “You love her then you gotta get a world tour, Is that a world tour or your girl’s tour? » A vous de juger :

Meek Mill dans les cordes lui répondit péniblement en musique quelques temps après, mais la track était trop bancale pour remporter un tel match.

L’avis du Limo: Victoire de Drake par KO après 2 rounds. Meek Mill ne pouvait faire le poids face à celui que beaucoup considèrent comme « le meilleur rappeur actuel ». En plus des diss tracks assassines, the 6 GOD se fout ouvertement de la gueule de Mill pendant ses concerts avec des photos montages plutôt drôles.

11820684_1210938002265158_1434402103_n11258208_104240469925264_491437978_n550x373xback-to-back-meek-mill-diss-memes-10-550x373.jpg.pagespeed.ic_.yQUbwjM9jB

EPISODE 3 :

BEEF IS OVER! Place maintenant à LA nouvelle de l’été voire de l’année. Au mois d’août, l’annonce du nouvel album de Dr Dre par son pote Ice Cube fit l’effet d’une bombe ! DETOX?!!! Chez les aficionados, nous les premiers, les sentiments furent mitigés. D’un coté l’excitation d’entendre la suite de Chronic 2001 que tous les gens de notre génération ont saigné comme des fous et de l’autre la peur de voir un Doc ringard, nous sortant un disque commercial un peu électro et sans relief. Mais on apprit très rapidement que ça ne serait pas le fameux Detox, jeté a la poubelle depuis un bon moment. Le disque, qui se nomme « Compton », s’avèrent être davantage une sorte de BO du film sur NWA « Straight Outta Compton » (qui sort d’ailleurs cette semaine dans les salles françaises) et surtout le dernier album solo de son immense carrière. 16 ans après, on voit donc le Doc enfiler son costume du « Super Producteur » pour sauver la planète rap… Mais en est-il encore capable ?

L’avis du Limo : L’album est super bien produit, les feats sont plutôt cohérents, d’ailleurs ça fait toujours plaisir de revoir ce bon vieux Xzibit. Mention spéciale à Kendrick Lamar qui sort du lot encore une fois. Malheureusement il semble que l’attente fut trop longue et la magie n’opère plus. Un disque qu’on écoute avec plaisir de temps en temps mais sûrement pas le classique que l’on attendait. Sans rancune, encore merci pour tout ô grand Doctor Dre ! Aucun son en entier disponible sur le net, vous pouvez le streamer sur Apple Music.

EPISODE 4 :

Passé un peu inaperçu après le séisme Dre, le fer de lance du Wu Tang Clan, le grand M.E.T.H.O.D Mannnnnnnn (oui toi aussi tu adores hurler en épelant son nom) nous concocta en secret un petit album dans son « Meth Lab ». Nous sommes logiquement allés voir si le produit était de bonne qualité.

L’avis du Limo: Une galette de très bonne facture, comme quoi malgré ses 40 balais et quelques Method Man n’a rien perdu de sa superbe: le flow toujours aussi bien aiguisé et sa voix si légendaire toujours intacte. Pas de fioritures, du son brut comme on l’aime, les morceaux s’enchaînent bien. Concernant les feats il s’est entouré de tous ses potes : Redman Streelife. Enfin un projet digne du niveau du Mc après des essais récents peu convaincants.

Et voilà, l’été s’achève en douceur… Mais croyez nous, vous allez encore en prendre plein les oreilles, de très belles sorties sont prévues pour ce mois de septembre. Restez bien focus !

Allez les amis, on se revoit très vite pour continuer de parler de cette année Hip Hop de folie qui nous « rend dingue dingue dingue » comme les poom poom shorts, malheureusement déjà remisés dans les placards…

Cheers !