Avec « Regrets », Saint DX pense uniquement à votre plaisir…

Derrière la dernière sortie de Cracki Records, et le pseudo hautement référencé Saint DX se cache Aurélien Hamm, qui nous présente le premier titre de son tout nouveau projet solo.

L’ex-moitié de Apes & Horses, ayant annoncé leur séparation il y a un an déjà (RIP en paix), nous est donc revenu le 29 novembre avec “Regrets”, pour notre plus grand plaisir…

Car cette ode mélancolique à un temps qui n’existe plus nous berce avec le meilleur des années 80 et 90. L’hommage va jusqu’au nom du projet, Saint DX, directement en référence au synthétiseur Yamaha DX7 et à la synthèse FM.

Ainsi, langoureusement ponctué de lignes de synthé aériennes et de basses bien rondes faisant vibrer le coeur, “Regretsnous transporte dans l’univers d’Aurélien Hamm, qui au travers de ce premier titre nous laisse présager une histoire prometteuse.

En mélangeant la langue de Shakespeare à celle de Molière, Saint DX nous offre un morceau entre pop, film de boule (oui vous aussi vous avez l’esprit mal placé, pas de ça entre nous), bande originale à la Eric Serra (si si, Le Grand Bleu), et phrasé lanciné non sans évoquer les mélodies nostalgiques du Sexuality de Sébastien Tellier.

Et ça marche. On se laisse prendre par le saxophone puis entraîner par le rythme battant de la guitare qui s’affirme dans la deuxième moitié du morceau.

De quoi nous donner envie de dépoussiérer le synthé qui traîne dans le garage des parents depuis des années, et de nous imaginer balancer des lignes mélodiques aussi cosmiques et efficaces que les siennes (avant de nous faire des couilles en or sur le bon coin). Parce que oui, le grand revival des années 80 et 90 est déjà bien plus qu’entamé, mais encore faut-il savoir manier les codes avec adresse et finesse. C’est ici le cas. 

Autant dire qu’on attend avec impatience la suite de l’odyssée pour Saint DX, qui semble engagée sous les meilleurs auspices. On garde donc l’œil ouvert sur les sorties Cracki records d’ici là ! Cheers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here