Paris, Studio 500 — Forum des Images

À l’ère du numérique, on cherche à faire, à écouter, à regarder la musique autrement. De nouveaux formats, digitaux ou physiques, font sortir la musique hors des murs des salles de concerts et loin des chaînes hi-fi. Sessions filmées dans la rue, images volées, sons remixés, clips travaillés, performances bien pensées, notre manière d’appréhender la musique est sans cesse renouvelée.

Le Forum des Images a mis Paris au cœur de cette problématique. La ville Lumière, ville des héritages, des métissages, ville de passage, d’apprentissage devient un terrain de jeu musical. Pour le projet Paris, Studio 500, le Forum des Images, avec le soutien de la Sacem et du CNC, propose une forme nouvelle de « ciné-concerts », une rencontre entre le patrimoine historique et la jeune garde artistique, d’ici et d’ailleurs.

Depuis le mois de septembre, le Forum des Images poste une vidéo par semaine pour mettre un peu de poésie dans nos lundis. Cette semaine marque la sortie de la dernière performance captée dans le Studio 500 et on avait envie de vous parler de ce joli projet.

Le principe est simple : un artiste choisit parmi des archives inédites de films et de documents montrant Paris sous toutes ses coutures, puis avec ses mots et sa musique il construit son histoire, pour enfin se produire dans une salle de cinéma convertie en studio. La musique raconte les images, les images illustrent la musique, on ne sait plus très bien.

L’idée c’est de faire vivre et revivre Paris, de mettre la ville en musique et en poésie. Chercher l’inspiration dans l’ancien pour créer quelque chose de nouveau. Faire entendre la voix et la musique de ce cinéma muet, se réapproprier leurs histoires. Pour ce faire, une dizaine d’artistes se sont prêtés au jeu. Des auteurs-compositeurs plus ou moins jeunes et tous très différents. Une grande partie du spectre des genres musicaux est balayée : du slam au rock en passant par le jazz, la musique traditionnelle indienne ou le raï, il y en a pour tous les goûts.

Toutes les vidéos sont disponibles sur le site du Forum des Images et sur leur page Youtube pour les plus curieux d’entre vous. Pour les fainéants, voici une petite sélection éclectique de celles que l’on a préférées :

Avec un slam en piano-voix, Gaël Faye nous raconte le Paris populaire et métissé, le Paris rêvé, celui qui accueille les hommes et les femmes de tous les continents.

Siân Pottok a choisi de nous conter les petits matins parisiens dans lesquels se mêlent sa guitare folk et du violoncelle. Elle chante chaque jour qui se lève comme une nouvelle aventure.

L’électro-pop des 3SOMESISTERS nous narre la destruction et la protestation, inscrites dans les gènes de Paris. C’est la ville guerrière qu’ils (ou elles ?) ont voulu raconter avec des accents souls et des chœurs dévorants.

Le groove de Mamani Keita nous amène dans la ville de nuit, éclairée par les néons des devantures, parmi les lumières des avenues. Et sans bien saisir, on suit avec plaisir.

Entre jazz et bossa-nova, le brésilien Marcio Faraco nous chante l’amour bien sûr ! Comment ne pas chanter le Paris romantique, le nostalgique ?

Ce voyage cosmopolite dans les méandres de Paris, ode à la capitale et à ses influences, ne se termine pas là avec les Fatals Picard, derniers contributeurs. En effet, le rendez-vous est pris le 21 juin prochain pour la Fête de la Musique. Dans la salle 500, studio éphémère, les artistes interprèteront en live leurs compositions devant les petits films qu’ils ont recréés. Vous pouvez d’ores et déjà le noter dans vos agendas, ce sera le point de départ de l’édition suivante.