Paramore : le plus groovy des groupes de rock

Paramore

Paramore a bien changé. Le trio américain fait partie des groupes que l’on a pu découvrir au collège (on se sent bien vieux tout d’un coup…) et qui a grandi à mesure que nos rides se sont formées. Pour les non initiés, Paramore est un groupe de rock formé en 2004 et originaire du Tennessee. Après de nombreux chamboulements, celui-ci est actuellement formé de la chanteuse Hayley Williams (la seule restée depuis les débuts), Taylor York à la guitare et Zac Farro à la batterie.

Comme d’autres groupes, tels que Linkin Park, Bring Me The Horizon ou encore Fall Out Boy, Paramore s’est petit à petit approprié des influences plus pop que ce à quoi ils nous avaient habitué à leur création. N’en déplaise à certains fans de la première heure, nostalgiques des sonorités plus rock des débuts, voyant d’un mauvais jour cette évolution. Malgré cela, le groupe tient toujours.

Ils seront de retour (pour nous jouer un mauvais tour, on l’espère) le 9 janvier à l’Olympia pour défendre leur dernier album, After Laughter. L’occasion pour nous de se replonger dans leurs titres emblématiques et comprendre l’évolution de leurs morceaux.

All We Know Is Falling (2005)

Ce premier album est clairement rock. Des paroles sombres et mélancoliques, marquées sans nul doute par la période « emo » (coucou la mèche devant les yeux à 0:20 dans le clip ci-dessous). Les riffs sont lourds et mêmes les visuels de clips sont connotés rock avec notamment « Emergency ». All We Know Is Falling nous fait même l’honneur de screams, comme avec le morceau « My Heart ». Spoiler alert pour les plus impatients, le scream de Josh (ancien guitariste) arrive à 2:40, en contraste parfait avec la voix claire de Hayley. Le tout s’entremêle ensuite au son du « My Heart Is Yours », le titre du morceau : un régale auditif.

Riot! (2007)

Riot! marque un tournant dans la carrière du groupe. Celui-ci le propulsera à la 20° place du Billboard 200, grace notamment au célèbre titre Misery Business. Ce dernier sera aussi vidéo la plus streamée sur le site de MTV pendant plusieurs semaines. Le rythme des morceaux est notablement plus rapide qu’auparavant, avec des sonorités Pop Rock. Les screams n’ont plus leur place dans ces morceaux plus propices à la danse qu’aux pogos (mais l’esprit rock est toujours de la partie !). Indéniablement l’album emblématique des fans de la première heure. Équilibre parfait entre la puissance et le rythme accéléré.

Brand New Eyes (2009)

4 ans après le premier album, Paramore a changé et cela se sent (enfin s’écoute, petits malins). Les sons rock, muris, laissent un peu de place à des choix plus « simples », « mainstream » diront les fans. L’album propose des titres comme « My Only Exception », balade tranquille (mais néanmoins jolie) susceptible de plaire à ta maman en écoutant la radio. Celui-ci comprend aussi le single « Decode », présent sur la B.O. du film vampirique édulcoré Twilight, au succès imprévisible. Beaucoup décrié par les fans, le titre a permis au groupe de toucher un plus (trop) grand nombre de gens. On aura tout le même droit avec cet album à des sons bien punchy pour se défouler dans sa chambre avec « Ignorance », « Careful » ou encore « Lookin Up ».

Paramore: Self-Titled Album (2013)

Avec le départ des frères Farro du groupe, le trio prend un nouveau départ. Le côté « fun » du groupe sort de la lumière avec des titres comme « Fast In My Car« , faits pour s’amuser entre amis sans se prendre la tête (besoin de calme après tous ces changements dans le groupe peut-être ?). On voit aussi apparaître une tendance chez eux qui continue aujourd’hui, le contraste entre textes tristes avec des sonorités pop très positives (« Ain’t It Fun« , « Still Into You« ).

After Laughter (2017)

Ca y est, le trio a clairement franchi un cap dans sa carrière. On a aujourd’hui affaire à des sonorités qui assument clairement leur penchant pop et des clips ultra colorés. Même la chevelure de feu de Hayley en a pris un coup et s’est assagi (mais ça c’est un autre débat…). Comme expliqué plus haut (si si on vous assure), le groupe apprécie à présent aborder des sujets pas très marrants comme la dépression, cassés par des fonds très groovy ou pop (« Fake Happy« , « Hard Times »). Alors même si le groupe ne s’inscrit pas dans les racines des débuts, on ne peut que leur féliciter d’avoir réussi à plaire au plus grand nombre sans perdre leur originalité et énergie qu’on apprécie tant.

Maintenant quoi de mieux qu’une prestation live pour apprécier les anciens morceaux comme les nouveaux ? On est bien gentils au Limo alors on vous offre des places ici 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here