Maya Jane Coles signe son grand retour en 2017, et c’est une très bonne nouvelle.

 

A l’approche de la sortie de son deuxième album qui succèdera à Comfort dévoilé en 2013, Maya Jane Coles a décidé de prendre part à un projet très créatif, nous faisant voyager aux quatre coins du globe.

En novembre 2016, une étonnante collaboration se dessinait à l’initiative de Boiler Room et Ballantine’s (oui oui, la marque de whisky) pour une durée de trois ans. Les grandes lignes du projet de la fameuse plateforme de streaming « live » pour ce partenariat se précisent, et nous donnent un aperçu de ce qui nous attend. « True Music », comme il a été baptisé, aura pour ligne directrice la mise en lumière d’artistes ayant pour point commun un amour inconditionnel de la musique.

Pour ce projet « brandé » comme on dit dans le jargon « marketing car il faut bien manger, hein », Boiler Room et la marque de boisson qui, elle, donne vraiment des ailes si on en bois suffisamment, ont décidé de travailler avec un DJ et producteur de renom, icône moderne de la musique électronique : Maya Jane Coles.

Un choix qui n’en étonnera que très peu, puisque si l’on devait définir une personne créatrice de « Vraie Musique », nous aurions en tête quelqu’un capable d’écrire, arranger, mixer… mais aussi quelqu’un possédant un style qui lui est propre, ne faisant pas de concession pour être apprécié du plus grand nombre. Pour être clair, Maya Jane Coles s’impose comme un choix indiscutable.

Et avec l’artiste comme pilote de « True Music », la plateforme a décidé de nous faire voyager entre l’Afrique du Sud, la Russie et l’Espagne. Durant son périple, l’artiste aura carte blanche dans le choix des différents artistes qui seront invités à venir la rejoindre au gré des lieux où elle posera ses valises. Une chose est sûre, nous retrouverons dans l’approche de chacun de ces musiciens la philosophie « True Music » qui s’imposera comme pilier de la création musicale de la plateforme.

A Johannesburg, « la ville de l’or », première escale de Maya, qui a décidé d’ouvrir les hostilités en conviant des artistes tels que Karizma, notre frenchy François K ou encore Culoe de Song, l’enfant du pays avec qui elle a choisi de partager la tête d’affiche – en plus de travailler avec ce dernier sur ce qui sera le premier titre de l’EP à venir – « Won’t Let You Down », que l’on s’écoute tout de suite :

Vous pourrez aisément reconnaître, le côté deep house aux sonorités tribales du talentueux DJ/producteur sud-africain sur cette track, qui n’aura sans l’ombre d’un doute aucun mal à vous transcender dès lors que vous aurez pris la (trop courte) mesure de ce que ces deux forces pures de la musique électronique peuvent faire ensemble.

(Maya a d’ailleurs déclaré dans son entretien à Boiler Room:  « ce remix de Culoe de Song était complètement différent de l’original, bosser avec un artiste indépendant ultra passionné était génial, je suis pressée de continuer le projet « True Music »).

L’EP True Music sortira courant février, en attendant si vous êtes à Moscou ou Madrid dans les prochaines semaines, vous pourrez découvrir en avant première les prochains artistes qui collaboreront avec notre londonienne préférée.

Pour plus d’infos : http://truemusic.boilerroom.tv/maya-jane-coles

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here