MARSATAC 19ème : CHAUDS COMME MARSEILLE !

Comme chaque année, on était au rendez vous pour le festival-institution-grosse fiesta Marsatac, pour sa 19 ème édition. Et après le J4 (où se tient désormais le big Mucem), le Dock des Suds et la friche de la Belle de Mai, le festival a migré à nouveau dans un autre lieu bien connu des marseillais : le Parc Chanot, grand parc des expos à proximité de la plage du Prado. Et de proposer une édition printanière pour la première fois.

On a donc envoyé notre copain photographe Lorenzo Armani en mission pour cette première édition « hors les murs », et il nous a ramené quelques belles photos ainsi que ses retours sur les différentes prestations scéniques qu’il a pu mater, comme Soulwax, De la soul, Demi portion, Nicolas jaar, La FF & more. Mais commençons tout d’abord par une petite session diapo en famille, oklm :

« J’ai attaqué les concerts par le talentueux rappeur Demi-Portion, originaire de Sète, qui nous a régalé avec une très cool prestation. Le mec donne tout et cela se ressent. Il n’avait que 30 minutes mais il a transmis beaucoup de bonnes ondes avec une émotion palpable. Sud Est represent 😉 C’était court mais j’ai passé un super moment.

Soulwax a également bien régalé avec une scénographie de fou composée de cases luminescentes pour les batteurs, leur emblème chromé au centre de la scène et des musiciens qui se donnaient au milieu d’un jeu de lumière composé uniquement de blanc… Bref, un résultat visuel totalement génial. Tout le monde a passé un excellent moment, surtout quand la track « NY excuse » a retenti dans le hall.

Le duo The Blaze m’a également bien impressionné, en partie grâce à leur scénographie. Le cube au centre de la scène qui servait de support a une projection donnait une dimension tout autre à cette formation, notamment lors de leur arrivé sur scène.

Les plus attendus de cette édition étaient bien évidemment la Fonky family, s’étant reformé spécialement à cette occasion. La plus grande salle était remplie a craquer 20 minutes avant le début du concert. Et avant leur arrivée, la foule s’est bien chauffée avec des chants traditionnels comme au stade Vélodrome. C’est ça l’ambiance Marseille. On entendait tous les classiques du stade résonner : « Qui ne saute pas n’est pas marseillais », « Marine Marine on t’encule », « allez allez allez allez allez »…

Le groupe a débarqué en terrain conquis, et été accueilli comme des demi dieux dans une ambiance survoltée, la salle comme un aquarium qui sentait bon les effluves de hasch… Et ils étaient bien là pour faire le taff : tous les classiques y sont passés pour le plus grand plaisir des spectateurs, qui étaient très clairement à fond de cale. Aucun mystère et aucun suspense, gloire à l’art de rue ! Gloire à la FF la famille ! Oui je m’emballe, mais il y avait de quoi. La preuve :

House of pain a ensuite bien foutu le feu à la foule, en particulier avec leur titre emblématique « Jump Around ». Ça a jumpé comme il faut dans la fosse aux lions !

De la Soul a offert un concert à la hauteur de mes espérances, bien que passer après la FF était un sacré défi pour le groupe américain… mais quand le téléphone sonne « Ring, ring, ring », De la soul répond toujours à l’appel 😉 Bref, c’était cool.

Voila, je n’ai clairement pas tout vu, mais je peux m’avancer en affirmant que c’était à nouveau une très belle édition de Marsatac ! Petit préférence tout de même quand cela se déroulait à la Friche de la belle de mai, pour le côté vraiment original et labyrinthique du lieu.

Dans tous les cas, personne au limo ne cache son amour pour ce festival emblématique de la cité phocéenne, et au contraire, tout le monde en redemande ENCORE 😉 Alors à l’année prochaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here