Le Vendredi(g) #12 – En avant la creuzouze

On a fait le bilan, calmement, et on rentre dans cette année 2017 comme un pédophile dans une cours d’école… tout excité ! On retrouve donc avec joie non dissimulée sous notre longue veste la fameuse sélection creusée du vendredi. Et si cette nouvelle année est aussi riche musicalement que ne l’a été cette sale @#~£¤°$% de 2016, on devrait encore pas mal jouir des oreilles. Let’s go then…

Mike Shabb – « 600 HOES » par Julia W. / Canada Ride

Véritable hymne à la concupiscence, « 600 HOES » est le morceau idéal pour accompagner nos errances nocturnes les plus délirantes. La nouvelle track du MC et beatmaker montréalais Mike Shabb nous amène au cœur d’un territoire trouble et excitant à la fois, le flow grave du rappeur nous caressant l’oreille et les sens sur un beat fiévreux.

 

MIMID B. – « Ataufo Alves – Mulata Assanhada edit » par Lexoo / Edit détendu

Dans la catégorie petit son ensoleillé, on vous propose aujourd’hui ce joli edit signé MIMID B. du titre brésilien « Ataufo Alves – Mulata Assanhada« . Une relecture discrète qui fait plaisir, qui sent bon le soleil, le sable fin, la Caïpirinha et les vacances. A déguster sans modération donc pour s’évader quelques instants du froid glaçant de la saison. #pressplay #cheers

 

Yeti Lane« Ne Dis Rien » Judah Warsky Remix par Jean Calin / Chut écoute remix

Une étoile est un corps céleste gazeux qui rayonne sa propre lumière par réactions de fusion nucléaire, ou des corps qui ont été dans cet état à un stade de leur cycle de vie, comme les naines blanches ou les étoiles à neutrons.

Ce remix du « Ne dis Rien » de Yeti Lane par Judah Warsky est un corps céleste gazeux qui rayonne sa propre lumière par réactions de fusion nucléaire, entre des synthétiseurs et une voix issue d’un corps luttant contre cet état répétitif à un stade de son cycle de nuit, quand les narines blanches aspirent une dernière fois la poussière neu(t)ronale.

Moins de wikipédia mais toujours autant de collaboration amicale sous drogue avec la version du « Seul Face à L’Écran » de Judah Warsky par Yeti lane, par ici.

 

Snoupi Dimé – « Adamantin » par AntoineH / Rap nocturne

Début 2017 la chaine YouTube de Passerelle, un crew bordelais au flot incandescent, nous met en PLS avec la dernière pépite de son MC Snoupi Dimé (Mehdi Psrl), « Adamantin ».
A écouter les notes rocky dès l’intro, on aurait pu croire à un virage musical chez le jeune rappeur. Walou. Passé les trente premières secondes, les basses nous rappellent qu’ici c’est le beat bien lourd qui supporte cette plume rapide et furieuse, marque de fabrique du Passerellecrew.

 

Plusma & Niksoni – « Sleepingonmydesk » par Julia W. / Beats du down

Le beatmaker originaire d’Hamburg Plusma, connu pour ses collaborations avec la nouvelle vague du Hip Hop made in Germany Lord Space, tusken et Omaure (pour ne citer qu’eux), a récemment attiré l’attention (fortement méritée) des médias en produisant le morceau détonnant « Bist Du Down? » de la rappeuse allemande Ace Tee. Focus aujourd’hui sur le déroutant « Sleepingonmydesk ». Une composition complexe et originale, à mi-chemin entre ballade poppeuse et nostalgie électronique, portée par la voix du chanteur anglais Niksoni. On aime cette échappée inédite, une introduction qui donne envie de plus…

 

SHDW & Obscure ShapeWenn Die Masken Fallen (Rødhåd Version) par Joana / UH

SHDW & Obscure Shape émergeaient tout juste lorsqu’on les a interviewés en mai 2016, les voilà maintenant propulsés dans les cieux. Ils l’avaient promis, c’est sorti : les deux derniers EPs du label From Another Mind, Version 004.1 et Version 004.2, nous offrent huit remixes des tracks du duo, et pas par n’importe qui. Shlømo, James Ruskin, Konstantin Sibold ou encore Dax J en sont, et c’est Rødhåd qui ouvre joliment le bal.

 

Phoebe Bridgers – « Smoke Signals » par Mathilde / tisane « Yeux brillants »

À mi-chemin entre singer-songwriter et rock alternatif, Phoebe Bridgers nous livre un nouveau titre de toute beauté qui fait vibrer notre coeur de fragile. Voix envoûtante, songwriting précis et instru mélancolique, tout ce qu’on aime. Découverte de la nouvelle génération du génial post-punk américain, elle assurera la première partie de Conor Oberst à la Maroquinerie à la fin du mois. On a déjà des frissons rien que d’y penser.

 


Sam Irl – Melting Memories EP S3A REC 08 
par Raph / House de la vraie vie

Le petit Samy est un vrai mordu de musique. Son truc à lui c’est le matos à l’ancienne, le sample, pour obtenir une musique chaude et granuleuse, comme des petits berlingots acidulés. Et nous un mec comme ça qui bosse avec une MPC, des cassettes, et qui sait aussi bien envoyer des beats hip hop que de la house de qualité, et ben on valide totalement. Merci donc à la Bavière d’avoir donné naissance à Sam Irl, qui lui-même a donné naissance à cet EP Melting Memories via le sympathique label Sampling As An Art. À la bonne vôtre !

 

Johnny Flynn – « Raising The Dead » par Mathilde douceur folk britannique

On attendait impatiemment le retour du poète, acteur et musicien depuis 2013 et son Country Mile. C’est tombé ce matin, Johnny Flynn est de retour avec le Sussex Wit et un nouvel album annoncé pour le 24 mars en plus d’une tournée pour le moment restreinte au Royaume-Uni. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, voici le premier single tout de folk vêtu. Douceur pour bien commencer la journée.

BON VENDREDI A TOUS. PLUS DE DIG ET DE VENDREDIS PAR ICI :

Vendredi(g) #11

Vendredi(g) #10

Vendredi(g) #9 

Vendredri(g) #8

Vendredri(g) #7

Vendredri(g) #6

Vendredri(g) #5

Vendredri(g) #4

Vendredri(g) #3

Vendredri(g) #2

Vendredri(g) #1