Au feu ! Voici l’afro disco d’Ibibio Sound Machine !

0
6 vues
Ibibio

C’est en 2013 que l’on commence à entendre rugir ce groupe, flairé par les diggers de Soundway Records. Ibibio Sound Machine et son cocktail musical plein de saveurs – du funk futuriste à l’afro disco, en passant par le punk rock – sort son premier album, avec comme fer de lance le sauvage « Let’s Dance », tube ravageur qui mettra plus d’un booty au shaker.

L’anglo-nigériane Eno Williams emmène synthés, cuivres et guitares avec l’aisance d’une déesse et cela se vérifie tant à l’écoute de ce premier long format, qu’en live, véritable tigresse hyperactive et fédératrice.  Pour preuve, cet extrait de leur live aux Transmusicales de Rennes :

Enflammage de dancefloor dans les règles de l’art, non ? Et bien figurez vous que leur prochain album, en approche pour mars 2017, compte bien laisser intact ce côté « percu-foufou ». Petite différence notable tout de même : Ibibio Sound Machine embraye davantage vers le côté électronique de la force, suggéré sur le premier album, bien plus présent sur ce nouvel opus. Celui-ci, appelé Uyai (« beauté » en Ibibio – peuple nigérian) conservera ses racines africaines, évidemment, mais partira en effet dans des registres plus « London », plus dark aussi ; on pense à DFA Records et aux différents projets de l’excellentissime James Murphy.

« Il y a une démarche plus audacieuse et plus sombre de notre part en matière de son, qui reflète peut-être les difficultés que nous avons rencontrées entre le premier album et ce deuxième effort. Les chansons sont davantage orientées vers les thèmes de l’émancipation et des libertés autour et à travers de la danse, pour les femmes et les peuples en général. »

Premier extrait disponible à l’écoute : « The Pot Is On Fire« , bombe de groove, à découvrir ci-dessous en avant-première et qui mêle là encore avec beaucoup de punch synthés, nappes et percussions. Désormais signés sur Merge Records (Arcade Fire, Caribou…), Ibibio Sound Machine continue à brouiller les repères, et donne à sa disco mutante des allures de voyage dans l’espace et le temps.

A suivre l’an prochain donc… et à voir en live, évidemment ! #Cheerz

PARTAGER
Article précédentPassez un folking hiver avec Cold Weather Company
Article suivantCadeau #7 – City Lounge – the deep session 2
Papa du limo, cela fait maintenant 5 ans que je partage avec vous mes découvertes musicales. Fana de musique électronique (ce qui ne veut rien dire en soit), de hip hop et d'instrus en tout genre, de jazz, de soul aussi, de funk, de rock, de... En fait, je crois bien que grâce au limonadier et aux gens qui le composent, je me suis mis a aimer à peu près tout, et c'est très bien comme ça. Alors merci à eux, merci à vous de nous suivre, et longue vie au limonadier ! Mon Cocktail Préféré : Un bon gros diabolo grenadine des familles. Et oui, yen a qui savent vivre monsieur.