Fun(k) en fusion, l’interview de Lucille Crew

Lucille Crew
Lucille Crew

Nous avions découvert Lucille Crew au MaMA festival l’automne dernier et on s’était pris une bonne grosse claque des familles en live. Ils avaient retourné le Backstage By the Mill avec leur énergie hors du commun, leur groove et leur bonne humeur qui se transmet plus vite qu’une trainée de poudre. D’abord bien vide, la salle s’est remplie et mise à rugir de plaisir avant de longuement les applaudir.

On a depuis repris nos esprits et posé quelques questions à Izzy, guitariste et producteur du groupe, Gal de Paz, chanteuse charismatique et Rebel Sun, MC et rappeur hypnotique. Retour sur une rencontre haute en couleurs :

 

  • Pouvez-vous vous présenter, le groupe et ce que vous faites ?

Izzy : Nous sommes Lucille Crew, un groupe de hip hop funk de Tel Aviv en Israël. Nous sommes un groupe de neuf musiciens en ce moment. Peut-être plus, peut-être moins, peut-être qu’on va s’étendre, qui sait. Nous jouons ensemble depuis déjà quatre ans et demi. On a sorti notre premier album en 2014 et un nouvel EP l’an dernier en Europe, en France. On travaille actuellement sur notre prochain disque qui devrait sortir au printemps, en mars ou en avril. Et c’est notre deuxième passage en France. On a fait quelques festivals en août dernier.

  • Alors, comment ça s’est passé en France ? Le public vous a bien accueilli ? Parce que parfois les groupes étrangers semblent un peu dubitatifs.

Gal de Paz : Oui ! Ils aiment faire la fête et danser, ils aiment la musique.

Izzy : On a eu que des bonnes expériences.

 

  • Comment avez-vous été amenés à travailler tous ensemble ? Vous vous connaissiez avant ?

Izzy : C’était un long processus. J’ai commencé seul, comme un prétexte pour jouer de la guitare sur scène, et donc j’ai décidé de monter mon propre groupe (rires). Invente ton propre job quoi ! Et j’ai rassemblé quelques musiciens pour enregistrer le premier EP comme une carte de visite à donner par-ci par-là. On avait des musiciens différents juste pour la session d’enregistrement et on ne s’est pas produit sur scène avec eux. Puis on s’est dit qu’on allait monter un show et on a trouvé des musiciens pour répéter et tout. On a constitué la plupart du crew qu’on a maintenant. Notre ingé son est le dernier à s’être embarqué dans l’aventure et Gal l’avant-dernière. On a dû changer pas mal de chanteurs avant de trouver la chanteuse parfaite.

Gal : Awww…

 

  • Vous êtes vraiment impressionnants sur scène, vous avez une énergie incroyable. Comment vous décririez votre musique, parce que c’est beaucoup de choses à la fois ?

Izzy : Ça fait quatre ans qu’on essaye de la décrire, et on a toujours pas trouvé les bons mots. En fait c’est un mélange de plein de styles différents, mais notre son est principalement influencé par la musique afro-américaine comme le jazz, la soul, le rnb, tout le pack ! Avec de fortes influences à l’intérieur même de ces genres. C’est comme le truc d’Apple Music, quand tu choisis parmi les différents genres, il y a plein d’autres sous-genres.

Gal de Paz : J’ai vu qu’ici, il y a plein d’artistes qui se disent rock/pop/afro/indie/hip hop. Plus on s’enfonce dans l’humanité, plus la musique est infusée par des influences diverses.

Izzy : Du coup, on est hip hop/funk/soul avec des influences méditerranéennes et des Balkans.

Rebel Sun : Moi je dirais, fun tout simplement.

Gal de Paz : Oui ! Fun, F.U.N.

 

  • Et est-ce que votre nom de groupe est une référence à B.B. King ?

Izzy : Oui, entre autres. C’est une référence à la guitare de B.B. King, à la femme de Louis Armstrong, à la chanson de Little Richard. C’est plein de références encore une fois ! La référence principale est très générale vis-à-vis de cette culture afro-américaine donc ça nous a semblé être un bon choix de nom vu que ça concentre toutes les vibes.

  • Et si vous deviez choisir une chanson comme référence ultime, ce serait quoi ?

Izzy : Des nôtres, je pense que « What the Hell » capture l’essence du groupe parce que Gal déboule de manière organique parmi les phases de Sun et tous les arrangements. On aime beaucoup les productions avec des cuivres. Chacun peut s’exprimer au mieux. Pour moi cette chanson est une bonne synthèse de ce qu’on fait. Une référence de quelqu’un d’autre, juste une, c’est trop dur.

Gal de Paz : Apple Music shuffle. (rires)

Rebel Sun : J’aime tout ce qui est sorti avant 1979 (rires). Juste une chanson, c’est très difficile de choisir particulièrement pour un groupe comme le nôtre parce que même si on se ressemble beaucoup, on a chacun des goûts musicaux assez différents. Mais c’est ce qui fait la singularité du groupe et du nom, c’est un nom source. Dès que tu commences à remonter aux origines, tout ce qui vient de là y est inclus. C’est pour ça que le nom nous convient si bien, on aime retourner aux sources.

 

  • Qu’est-ce que vous écoutez en ce moment ? Vos découvertes du moment ?

Izzy : Dans l’actualité musicale, Sun et moi, on écoute beaucoup Anderson .Paak. Et j’écoute aussi Kendrick Lamar, qui est une grande influence, et Run the Jewels aussi.

Gal de Paz : J’aime Florence + the Machine, Valerie June

Rebel Sun : Quand j’écoute de la musique pendant mon temps libre, j’écoute rarement des chansons sorties ces 25 dernières années. Comme je suis MC, j’écoute et je suis beaucoup les ligues de battles de rap. C’est mon truc !

Izzy : T’aimes traîner chez toi et regarder des battles sans beat comme si c’était le championnat du monde de catch (rires).

 

  • Et est-ce vous avez des guilty pleasures musicaux ?

Izzy : Oui, j’en ai beaucoup mais j’aime bien le dire (rires).

Gal de Paz : Hier, on a chanté du Backstreet Boys !

Izzy : Oui, on adore Backstreet Boys !

Rebel Sun : VOUS adorez Backstreet Boys, ne dis pas « on » (rires).

Izzy : NSYNC aussi. J’aime tout mais dire que c’est un guilty pleasure, c’est dénigrer une chanson alors que je pense vraiment qu’elle est bien. Nicki Minaj, Justin Bieber, Major Lazer aussi.

Gal de Paz : Kendji… Non, je rigole ! (rires)

Izzy : J’aime beaucoup la musique pop.

Gal de Paz : Il est le plus pop d’entre nous.

Izzy : Oui, j’adore vraiment la musique pop actuelle, les productions sont incroyables, ça marche bien et les gens aiment ça. Si c’est pop et que ça touche des millions de gens alors le boulot est fait. C’est le but de la musique pop, si tu es populaire alors tu as réussi donc respect !

 

  • Et pour finir, si vous étiez une boisson, vous seriez quoi ?

Gal de Paz : Du Southern Comfort !

Izzy : Un mojito ! (rires) Si c’est pour le groupe, je dirais un jus d’orange parce que ça vient d’Israël mais c’est international.

Rebel Sun : J’aime le Jäger, ça te fait planer avec des hallucinations et tout.

Gal de Paz : Je serais sûrement du thé avec du miel et du gingembre, en fait, c’est plus ma personnalité. Notre ingé son serait du Chaï… ou du Pastis ! (rires)

 

Sur cette note anisée, on remercie beaucoup le groupe de nous avoir reçu ! Les trublions de Lucille Crew ont terminé le mixage de leur nouvel album si on en croit leur page Facebook. Gardez donc l’œil et les oreilles ouverts pour ne pas passer à côté de ce groupe qui vaut largement le détour en live.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here