Mixshake | Junktion

First things first, au Limo on a sauté de joie quand on a su que Junktion était d’accord pour nous accorder une interview et nous faire un mix exclusif! Junktion c’est un peu le mec qui est en train de monter en flèche au travers de ses différentes releases sur de gros labels comme Times Are Ruff, Slow Town, ou encore Outplay, son propre label qu’il gère avec Danïel Leseman et qui forme aussi avec lui le duo Fouk.

Alors pour se mettre en condition, mettez play sur le mix qu’il a concocté spécialement à cette occasion et partez à la découverte de cet artiste talentueux et ma foi fort sympathique !

Qui es tu Junktion ?

Je m’appelle Hans Peeman et j’habite Nijmegen aux Pays-Bas. Je suis graphiste et producteur musical. Je produis sous le nom de Junktion en solo et Fouk en duo avec Danïel Leseman. C’est aussi avec Danïel que je gère Outplay, notre label sur lequel nous allons bientôt sortir notre deuxième EP sur vinyle!

Nous sommes épatés par ta House bien groovy! Es-tu un musicien de formation ou autodidacte? 

Merci beaucoup! Je suis autodidacte et je n’ai aucune formation musicale formelle. Bien que de temps en temps j’aurai aimé en avoir une, je ressens aussi que cette « limite » me pousse constamment à donner le meilleur de moi même. J’ai débuté vers 15-16 ans à produire des morceaux inspirés des artistes que j’aimais à l’époque sur mon ordinateur. C’était un brin différent de ce que je fais actuellement, ahah! Mais ça fait maintenant quelques années que je fais de la (deep) house. Je puise mon inspiration dans le jazz, la funk et la soul des années 60 à 80.

Quel est ton setup, principalement des machines, des logiciels ou les deux? Pourquoi?

Je travaille sur mon iMac avec Logic et quelques VST, sampleurs etc. Je sample beaucoup afin de donner au morceau cette atmosphère chaleureuse que j’adore.

J’utilise principalement mon ordinateur pour le moment, mais en termes de machines j’ai un Moog Sub Phatty, un MicroKorg, un Nord Rack 2 et un VirusTI (que je n’utilise plus trop). Donc un peu des deux en fait. Je viens d’acheter le Sub Phatty et j’ai vraiment envie de me plonger dedans afin d’exploiter tout le potentiel de cette machine 🙂

Comment as tu rencontré Danïel Leseman? Mis à part Fouk, est-ce que vous produisez ensemble depuis longtemps?

Je connais Danïel depuis le début du lycée. Cela fait plus de 16 ans que nous sommes amis. On a commencé à acheter et jouer des disques ensembles dans nos greniers. Approximativement au même moment nous avons voulu créer notre propre projet. Nous produisons ensemble depuis 15 ans, je crois. A l’époque on faisait de la (progressive) trance, on a eu quelques disques de signés et quelques DJs connus qui les ont joués.

Mais durant cette époque nous nous consacrions aussi à nos études. On était en studio de manière sporadique et rien de vraiment concret en est sorti.

Il y a quelques années on s’est mis à faire plus de musique chacun de notre coté et c’est reparti. C’est ainsi que l’on a commencé notre projet Fouk.

Pourquoi avez-vous créé Outplay? Quels sont vos projets pour le label?

On a eu pendant longtemps l’idée de monter notre label, mais on ne s’était jamais donné les moyens de le faire. Jusqu’au jour où l’on a rencontré Kristoffer (qui ne fait plus parti du label désormais), qui nous as dit qu’il était en train de penser à créer un label de (deep) house. C’est comme ça que tout a commencé!

On a prévu de sortir encore beaucoup de chose évidemment, il y a un EP de Danïel intitulé « On The Fritz » (voir ci-dessous) qui devrait être sorti au moment ou cette interview sera en ligne. L’année prochaine il va y avoir un EP d’un artiste qui nous passionne et on réfléchit à faire une autre compilation. On ne peut pas trop en dire plus pour le moment héhé!

Au début vous avez fait des sorties digitales mais maintenant vous faites uniquement du vinyle, y a t’il une raison particulière?

On a trouvé que sortir du son en digital ne nous apportait pas la satisfaction que l’on attendait. Il y a BEAUCOUP de musique qui sort sous l’étiquette deep house et on a eu l’impression que notre son finissait enterré au milieu de tout ça sur les web stores. On a remarqué une vrai différence après notre premier vinyle et les retours ont été vraiment encourageants!

Cela ne veut pas dire que l’on ne fera plus rien en digital mais pour le moment on s’en tient au vinyl-only.

Comment as tu été amené à travailler avec les labels Slow Town et Times Are Ruff ?

En fait après avoir sorti mon EP « Fever » sur Outplay, Slow Town m’a contacté pour me dire qu’ils adoraient ma musique et qu’ils voulaient travailler avec moi. Comme j’aimais beaucoup ce qu’ils faisaient, j’ai tout de suite été conquis par l’idée d’avoir la chance de bosser avec eux !

Ce fut la même chose avec Times Are Ruff. Ils font des méchants sons donc le choix fut facile et évident !

Peux tu nous donner tes 3 meilleurs tracks pour retourner un dancefloor?

Pas sur que ce soit des sons pour retourner un dancefloor mais voici les choses que j’aime:

Harvey Sutherland – Oscillate (Voyage Recordings) de l’EP Brothers de Harvey Sutherland, c’est la deuxième release de Voyage, et elle est magnifique! J’ai jamais autant attendu un EP depuis leur première sortie.

Brame & Hamo – Clockwerk (Splendor & Squalour), c’est la première sortie de Brame & Hamo sur leur label Splendor & Squalour et elle est énorme! Que ce soit le remix de Session Victim Remix ou les deux morceaux de Brame and Hamo individuellement.

Danïel Leseman – Time To Go (Outplay) de l’EP On The Fritz. J’aime vraiment tout l’EP, je pense que c’est les meilleures productions de Danïel à ce jour!

(Un quatrième en scred, Session Victim – Stick Together (Delusions of Grandeur) de leur nouvel album que j’adore. Ce morceau te colle au cerveau <3)

Quels sont tes projets? Des dates, une nouvelle sortie ou autre chose?

Beaucoup de choses vont se passer l’année prochaine! Un autre EP solo sur un label qui me chauffe trop (je peux pas trop en parler pour le moment), un remix et des sorties sur des compilations. Je travaille sur beaucoup de sons actuellement. Par ailleurs, je m’expérimente à un peu de HipHop et j’aimerais bien en faire plus. Avec Fouk on vient juste de rejoindre l’agence Jack Music et y a de belles dates qui s’annoncent!

Il y a un EP qui arrive et un autre dans les tuyaux. On travaille sur deux remixs en ce moment et c’est suffisant pour nous occuper. On a attiré beaucoup d’attention avec le projet Fouk et on en est ravis!

La question du Limonadier, si tu étais une boisson tu serais quoi ?

Un Matusalem Rum Gran Reserva 15 ans d’age.

J’adore ce rhum, je suis sure qu’il en existe des meilleurs, mais il est parfait pour des longues nuits de studio ou pour se poser sur un balcon pendant une de ces douces soirées d’été 🙂

 Merci beaucoup!!! Santé ! 🙂

Facebook de Junktion // Soundcloud

Facebook de Fouk // Soundcloud

Facebook d’Outplay //Soundcloud

————————————————————————————–

Junktion’s Mixshake For Limonadier Tracklist :

Roland P Young – Rowland

Junktion – The Illusionist

xxxxxxx – xxxxxxx

Harvey Sutherland – Oscillate

Junktion – Epilogue

Detroit Swindle – The Break Up (Max Graef Remix)

Saine – Ground Loop (Fouk Remix)

Luvless – Balance on a Beam

Daniël Leseman – Time To Go

xxxxxxx – xxxxxxx

Brame – Full Custody

Andy Hart – Epsilon Girls

Light Of The World – London Town

Junktion – Lazy Romance

PARTAGER
Article précédentLee Fields & The Expressions – In The Woods (Vidéoclip)
Article suivantMarian Hill – Lips / Got It EP
Polair
L'autre papa, taulier depuis 5 ans de la musique électronique au Limo. De la techno industrielle berlinoise à la disco house des plus groovy en passant par de la micro à la roumaine, je vous parlerai de tous les styles qui ont ce petit truc qui fait battre nos coeurs. Si j'étais un cocktail je serais un long island ice tea, sucré mais violent. Pour des mixs et démos, c'est par ici >> https://soundcloud.com/polairwatso