FORQ – Batch LP

Quand le claviériste de Bowie s’éclate avec le batteur de Marcus Miller et le Bassiste et leader des Snarky Puppy, ça donne FORQ (en majuscule s’il vous plait).

Et FORQ, c’est ça :

Nous sommes d’abord en droit de nous poser une question à la fois simple et pertinente : « mais dans combien de groupes stylé un bassiste peut-il jouer simultanément ?». Michael League à l’air de vouloir nous répondre :

« f*ck the limit ! YOLO ». Sacré Michael.

Hormis le concept All star band qui peut être assez dangereux (musique indigeste, trop d’égos sur une seule scène, des solos de partout…) on retient surtout une approche presque scientifique de la musique. Ces quatre fantastiques sont là pour expérimenter les sons, fouiller la moelle épinière du groove et s’aventurer sur des combinaisons aussi douteuses que jus d’orange / coca ou encore moustache/cappuccino.

Force est de constater que le résultat est plutôt du genre pas dégueulasse, voir franchement émoustillant. Sur ce premier album, Batch (littéralement, lot, fagot ou paquet, c’est selon) le groupe nous égraine les vidéos avant une sortie officielle très attendue le 30 Juin prochain ! Nous avons d’abord eu le droit à une première version du quartet avec Adam Rogers à la guitare pour ce gros titre : «Grout»

(Rien à voir avec «yo soy grout» de vin diesel )

Le batteur, Jason « JT » Thomas (RH Factor, Marcus Miller, D’Angelo) assoit tout le monde avec un beat puissant et massif sur lequel Michael League n’a aucun problème à se poser, aussi discret et précis qu’à son habitude. Au dessus d’eux, évoluent une guitare très free et un clavier presque psychédélique qui parfois se bousculent un peu. Chris McQueen qui remplace donc Adam Rogers sur la formation du reste de l’album et des lives à venir propose un jeu plus discret. On peut d’ailleurs le voir sur la seconde vidéo d’annonce de leur album postée il y a quelques jours pour le titre «Limax» qui ouvrira l’album :

Bien qu’étant compositeur et co-arrangeur du titre, l’homme a le bon goût de laisser révéler tout le talent de ses petits compagnons sans pour autant s’effacer.

Pour les autres titres que vous pourrez découvrir le 7 Juillet au New Morning ou sur leur album la semaine prochaine, on reste toujours dans cette esthétique équilibriste, entre des instants très rock et d’autre très éthérés avec toujours pour leitmotiv un groove irréprochable dont il est difficile de se lasser. Préparez donc de la place dans vos playlist estivales pour cet album franchement réussi !

– L’event de leur concert au New Morning –

– Le lien pour précommander l’album et l’avoir avant ton copain germain –