Diger Rokwell – Seeds EP

0
1 vues

C’est non sans délectation que Le Limonadier suivait depuis des mois l’actualité du compositeur australien Diger Rokwell, dans l’attente de ses nouveaux morceaux diffusés au compte-goutte sur la toile. Une stratégie payante, malgré une timide promotion loin d’être à la hauteur du talent du beatmaker. Diger Rokwell, de son vrai nom Ashley Hosken est pourtant le fondateur d’une des plus secrètes confréries du bon goût à l’australienne : son collectif Community Records, qui rassemble une pléiade d’artistes indépendants.

Depuis 2009, c’est tout de même neuf EP qui sont sortis de l’orfèvrerie Rokwell. Ne se limitant pas à son projet solo, il a rejoint la jolie chanteuse Felicity Groom sur l’album New Parts en 2014. La formation Rokwell&Groom avait pu ravir leurs fans respectifs avec un album lunaire et chill, dont on vous repasse l’un de leurs bijoux, le morceau « Waiting » :

Son dernier EP Seeds apparaît enfin sur la toile fin juin 2015, masterisé par Dave Cooley, connu pour son travail sur les prod’ de J Dilla et Peanut Butter Wolf du label Slow Town Records. Diger Rokwell a cette faculté rare de communiquer à ses tracks un savoir-faire et une affection clairement palpables. Preuve que le producteur australien bichonne ses productions et que la musique est pour lui une affaire sérieuse. Sans doute est-ce dû au rythme languissant de ses morceaux, ou la présence de véritables instruments sur des beats électroniques…

Le nouvel opus démarre sur le morceau « You », au psychédélisme nourri par une guitare sourde et ésotérique. Rokwell, tel un charmeur de serpents, nous séduit. On se laisse aller sans peine et en totale confiance sur cette exaltante ballade :

La palette musicale de Diger est profondément imprégnée de ses multiples voyages à travers le monde, une particularité qui le rapproche du compositeur anglais Damon Albarn, tous deux caméléons de la musique maniant tous les genres sans distinction et cultivant un intérêt commun pour la World Music. Son morceau « Take Flight » parait clairement influencé par le groupe Air, et notamment leurs productions sur l’album 5:55 de Charlotte Gainsbourg, tout en gardant un dynamisme et un esprit rock sous-jacent à la Gorillaz.

« My Heart », l’un de nos morceaux préférés sur cet EP, est une véritable bouffée d’air frais avec son intro évanescente donnant libre cours à l’imagination psychédélique de Rokwell. Un titre sur lequel on ne sait s’il faut danser ou l’écouter religieusement…

Diger Rokwell est un de ces producteurs qui sait transmettre des émotions à travers sa musique, pour preuve des frissons nous ont parcouru l’échine à de nombreuses reprises lors de l’écoute de son nouvel opus. Seeds est un EP très réussi et particulièrement salvateur pour cet été, profusion de sonorités se succédant telles des vagues. Le multi-instrumentiste convainc en mêlant à un psychédélisme dreamy, électronique et inspirations de musiques traditionnelles, un véritable voyage auditif. Le compositeur travaille en ce moment sur de nouveaux morceaux avec Felicity Groom, il nous tarde donc d’en entendre plus !

D’ici sa sortie officielle le 24 juillet 2015, l’EP est disponible en pré-commande sous format digital sur i-Tunes ICI

Vous pouvez l’écouter en intégralité et pré-commander le vinyl sur la page Bandcamp de Diger Rokwell, juste ICI