Bonnie Banane – Soeur Nature EP

Bonnie Banane

En cette fin de période COP21, Bonnie Banane, l’électron libre du Rn’B Français nous livre un EP comme on les aime, bien barré, intitulé Sœur Nature (c’est pour ça qu’on a introduit cette phrase avec la COP21. De rien.).

Au programme, pas de paroles à la Cocoon avec des écureuils et plein d’espèces d’arbres de type conifères. Non non, Bonnie est restée comme à son habitude sur une écriture complètement libre et décomplexée dans ce dernier 4 titres bien trippant. C’est d’ailleurs sa démarche : faire d’abord de la musique pour tripper avec ses potes et ses compagnons de route du collectif Weirdata avec lesquels elle réalise une grande partie de ses prod et clips.

On peut tout de suite se mettre dans le bain avec un premier titre, « Leonardo », variation sur le film Titanic décalée et drôle :

Esthétique glamour autant que déphasée, on n’est plus tout à fait sur le côté trash des dernières prods comme « bonbon à la menthe » ou « champs-elysées » qui étaient pourtant bien savoureuses. Mais on conserve ce timbre de voix bien à elle et cette prod barrée qui lui va si bien. D’ailleurs, elle enrichit et influence ses productions au travers de son autre art : le théâtre. Et oui, en plus de se faire des sons à la cool avec les copains, Bonnie Banane est aussi au conservatoire national supérieur de théâtre, fait du chant lyrique et voudrait même se lancer dans le cinéma ! Ce qui explique en partie cette écriture libre, succession de punchlines, de bribes de phrases à la fois poétiques et absurdes.

Cet EP est la première étape vers le premier album de Bonnie Banane, qu’on peut espérer voir sortir en 2016 ! En seulement 2 ans elle est devenue une artiste reconnue et s’est fabriquée une communauté assez solide de fans. Qu’on aime ou qu’on y soit hermétique, la jeune productrice dérange et bouscule dans un style, le Rn’B, complètement prisonnier de ses propres codes. Une culture hip-hop US solide et une envie de s’en affranchir suffiront à lui faire sortir les ovnis que nous écoutons aujourd’hui !

Notre équipe de choc est d’ailleurs passée lui rendre visite pour la release party de cet EP au Gibus, alors on vous donne de quoi visualiser ce qu’un concert de ce projet hybride peut bien donner, et ça donne ça :

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (Gif by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (Gif by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (by FreeRubens)

  • Bonnie Banane

    BONNIE BANANE « SOEUR NATURE » EP (Gif by FreeRubens)

Pourvu qu’elle reste dans cette démarche et qu’elle continue à nous régaler, en attendant l’album on ne résiste pas à la tentation de nous remémorer le clip par lequel nous l’avons connue, « Champs-Elysée », petite pépite d’esthétique 90’s qui fait rire et hocher la tête en même temps. La preuve :

Bonnie Banane – Soeur Nature EP