Angelo Mota : artiste tourmenté pour Rn’B lumineux

Nous découvrions Angelo Mota, au détour d’une interview où sa voix posée énumérait son enfance, son parcours de Baltimore jusqu’au New Jersey, où il se mit à rapper dès son plus jeune âge. Avant d’aborder sa musique, nous explorions à travers ses témoignages sur la toile, les facettes d’un artiste très tourmenté au passif chargé entre alcool, drogues et autres dérivatifs. Comme une relation amoureuse et virtuelle nous savions déjà tout de lui avant de le rencontrer, grillant les étapes, précipitant notre future idylle musicale en histoire vaine et attendue…

Le casque vissé aux oreilles, nous écoutions alors son album House of Diamonds, avec une idée plus ou moins préconçue, mais c’était sous-estimer le jeune producteur..

Le contraste entre notre imagination et la musique de Mota est saisissant, la résonance véhiculée par les tracks circule et touche le corps tel un tambour battant. Les influences rn’b des années 2010 sont nombreuses et délectables, détachées de tout pathos. Malgré sa dépression, jamais le producteur ne montre tristesse et sa mélancolie, là où d’autres artistes hip hop, dès qu’il est affaire d’amour impossible, versent dans une sensiblerie un peu gauche. L’artiste met en lumière des souvenirs oubliés, mais heureux.

Les paroles prêtent à double interprétation, il sème le doute avec « Swim », reflet du chaos dans lequel il se consume, ou échappée frénétique dans des eaux miraculeuses? Chacun se fera sa propre idée…

Le genre perpétué par Mota avance, délicat, mais jamais n’éclate, cette force logée dans sa voix, grave et sensuelle, entre en collision avec des rythmes saccadés, dans la track « One Day », flirte avec le tempo gainsbourien de « Eve » ou encore s’abandonne au chant sur le très, très beau morceau « Dusk »

La musique du producteur et rappeur a su dissiper le brouillard de la nuit noire de l’âme pour créer une lueur d’espoir, une thérapie pour l’artiste et une réussite artistique ramenant une fois de plus sur le devant de la scène le genre rn’b, qui n’en finit plus de nourrir les passions.

Découvrons ou redécouvrons ensemble son dernier morceau en date, le titre « Namaste » dont nous vous parlions dans notre dernier Vendredi(g). Une pépite sautillante qui ravira les amateurs d’old school hip hop.

Retrouvez Angelo Mota sur FACEBOOK et SOUNDCLOUD

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here