Ami fumeur de pétards, cette chanson est faite pour toi !

Dope Lemon, c’est le nouveau projet d’Angus Stone. Mais si vous savez, Angus, le frère de Julia, avec qui il a débuté en 2006 avec de plutôt chouettes balades folk et 3 albums en duo.

C’est en solo que le (an)gus opère pourtant depuis 2009. A cette époque il avait d’ailleurs sorti un album intitulé Smoking Gun, empruntant  le joli et très viril nom de Lady Of The Sunshine, avant de réitérer l’expérience sous son vrai nom en 2012 avec l’album Broken Lights.

Sous le pseudo Dope Lemon cette fois, il vient donc de sortir un nouvel album intitulé « Honey Bones ». Enregistré dans son home studio avec l’aide de ses compatriotes et amis Rohin Brown (chanteur du groupe de rock psyché The Walking Who) et Elliot Hammond (claviériste du groupe de rock The Delta Riggs), le projet est sorti en juin dernier. On y retrouve principalement des titres perchés complets, plein d’une magie douce, hypnotique et vaudou, mais aussi des mélodies plutôt entêtantes. Le troubadour folk/rock australien, songwriter, chanteur, producteur et multi-instrumentiste (guitare, piano, harmonica, banjo…) aux allures de néo-hippie irradie par son talent.

Après avoir dévoilé la vidéo du sublime et psychélico-narcotique titre éponyme « Honey Bones » (qu’on vous propose de visionner ci dessus), de « Marinade » ou encore de « Uptown Folks », c’est au tour d’ « Home Soon », premier extrait de son nouvel EP 5 titres Hounds Tooth à paraître le 24 février, d’être mis en images par Stefan José.

Un trip au vert entre potes qui tourne au délire peinturluré haut en couleurs et de bonne humeur… Tout ça sent fort la weed, mais on ne va pas s’en plaindre.

La chanson est quant à elle très « estivale », très « smooth » – très « surfeur australien » qu’on dirait si on voulait chambrer un chouya – avec son petit reef de guitare entêtant qui va bien et ses cuivres (un combo trombone + trompette + flutte traversière) faisant office de refrain. En bref, une chanson fraîche, douce pour les oreilles et sans prise de tête qui pourrait sans doute se résumer en une phrase :  « Plutôt que d’être coulé dans le moule, moule toi dans le coooool. »

Sur ce, merci et adieu.
J’ai un stick sur le feu 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here