3SomeSisters : ménage à quatre pour pop charnelle

0
1 vues
3Somesisters

3Somesisters c’est non pas trois (perdu), mais quatre individualités délurées venues des quatre coins du globe (Amérique latine, Europe centrale, Ocean Indien) qui, ensemble, façonnent un cocktail musical électro-pop détonnant et inclassable. Cette drôle de fratrie composée de Sophie, Anthony, Bastien et Florent puise sa force dans son sens de la mise en scène et dans une polyphonie vocale d’une justesse toujours implacable. Comme en témoigne ce live enregistré pour Le Bento :

Eclectiques et électriques, ces curieuses créatures font partouzer des genres aussi divers que l’électro-swing, la musique tribale ou encore le jazz. Et après un premier EP, Cross, sorti en 2015, 3SomeSisters reviennent cette année avec un nouvel opus baptisé Rope foutrement dansant et efficace. On vous laisse juger par vous-même avec le très dansant et efficace « Fall Apart ». Let’s bootyshake !

Le groupe se produira le 14 octobre prochain dans le cadre du MaMA Festivaldont nous vous avions déjà parlé sur le Limo. Une belle performance en perspective, dont on vous donne un petit avant-goût juste en dessous avec notre interview « règle de trois » :

Trois influences qui vont ont permis de forger le style que vous avez aujourd’hui ?

Sophie : Le Pape

Anthony : Björk

Florent : Freddie Mercury

Trois versions différentes de votre rencontre à tous les quatre (les licornes ou tout autre animal fantaisiste étant proscrits) ?

Sophie : Nous nous sommes rencontrés au festival de la fraise en 1998, en Ardèche. Nous sommes très friands de ce fruit et nous avons donc sympathisé … autour de la fraise ! La fraise n’était pas encore bio à l’époque. Mais bon, on va dire qu’elle l’était déjà. Parce que sinon les gens vont croire qu’on mange de la merde, et ce n’est pas ce qu’on veut.

Anthony : Nous nous sommes rencontrés lors d’un speed-dating orthographique.

Florent : Nous nous sommes rencontrés lors d’un combat de catch lesbien. Ca vous excite déjà plus non ?

Trois événements clés dans vos parcours musicaux ?

Anthony : Les Trans Musicales, l’arrivée des partenaires et de Virginie notre manageuse.

Bastien : La première partouze … Plus sérieusement, le Paléo Festival à Nyon de cette année.

Florent : Et la Gay Pride ! Comme ça vous en avez quatre.

Trois mots pour décrire votre univers ?

Florent : Ethnique, glam et queer. Et non pas « cuir ». Je précise, parce que c’est déjà arrivé que quelqu’un l’écrive comme ça.

Trois formes d’expressions artistiques que vous utilisez mis à part la musique ?

Sophie : La danse.

Anthony : Le chant et la peinture.

Bastien : Tout à l’heure, on nous a parlé de théâtre. On ne pense pas faire du théâtre en tant que tel, même si c’est vrai qu’il y a une certaine théâtralité dans nos concerts.

Florent : Et la mode !

Trois « must have » justement ?

Florent : Le must have du moment c’est le jogging Adidas avec impression sur le côté. Le mieux c’est de l’avoir en short, parce que c’est plus original.

Sophie : La salopette. C’est ultra nineties !

Bastien : Et le miki de Béton Ciré. C’est tendance, c’est maintenant. Mais miki jean, pas Micky Green hein.

Trois plaisirs coupables musicaux des 3SomeSisters ?

Sophie : Céline Dion, un trésor national. Mais on ne sent coupable de rien.

Florent : On assume tout ! Moi j’aime bien les Parapluies de Cherbourg. C’est un peu « cucu la pral’ ». Mais en même temps ça me fait rire. La quatrième ou cinquième fois que je l’ai vu, je devais pas aller très bien parce que j’ai chialé. Je pense que je faisais simplement une grosse dépression.

Bastien : Je ne suis pas coupable !

Florent : Ah oui et à part les Parapluies, j’ai aussi écouté cette chanson de p**** de Fergie : « Milkshake ».

Et pour finir, LA question du Limo : si vous étiez une boisson, vous seriez quoi ?

Tous les quatre : Le Diplomático, sans glaçons.

Bastien : On a pas le choix parce qu’on a une demi-vénézuélienne avec nous donc il ne faut surtout pas mélanger ton Diplomático avec … quoique ce soit !

3SomeSisters